à la une

OL - Garde veut se servir de la défaite

Garde confiant
Garde confiant
L'entraîneur de l'Olympique Lyonnais, Rémi Garde, est revenu, sur la défaite de sa formation contre le Paris Saint-Germain (2-0), dimanche, pour le compte de la 9ème journée de Ligue 1. S'il assure avoir trouvé beaucoup de positif dans le contenu du match, il a toutefois regretté le manque d'efficacité de ses hommes.

Bonsoir Rémi, qu'est-ce qui a fait la différence pour que ce soit le PSG qui remporte cette rencontre ?

Rémi Garde : "Ce qui fait la différence, c'est peut-être l'efficacité de Paris devant le but et le manque d'efficacité de l'OL. On a eu des occasions de revenir au score et même de l'ouvrir en première période. Gomis a une très belle opportunité d'égaliser."

Que faut-il retenir de la rencontre ce soir ?

Rémi Garde : "Il faut retenir le fait qu'on se procure cette occasion. Les deux équipes ont fait un bon match. En regardant le classement, ils sont devant nous ce soir. Rien n'est définitif ni dans un sens ni dans l'autre. Il faut constater que Paris a fait un bon match et n'a pas volé sa victoire, même si on aurait pu les contrarier jusqu'au bout."

Pensez-vous que l'OL a perdu ce match car l'équipe n'a pas assé joué ?

Rémi Garde : "Ce n'est pas un manque de contenu de notre part. C'est loin d'être le cas. Ce match était quand même assez ouvert. Je suis content que la coupure arrive pour récupérer des forces vives. Mais après une défaite, ce n'est pas génial."

Les nombreux blessés ont-il handicapé votre équipe face à Paris ce dimanche soir ?

Rémi Garde : "J'avais un groupe jeune, trop pour cet évènement. On a beaucoup de joueurs à l'infirmerie et c'est pénalisant dans ces matches. On savait, moi le premier, que l'on n'allait pas traverser la saison sans connaître ce genre de situations."

Êtes-vous néanmoins satisfait du début de saison de l'OL ?

Rémi Garde : "Quand je me retourne sur les deux mois de compétition, je préfère regarder objectivement ce qui a marché et me servir de cette défaite, non pour nous remettre en cause, mais pour continuer à avancer.".

Photos associées