à la une

OL - Houssem Aouar calme le jeu après sa sanction face à Reims

Houssem Aouar, le milieu de terrain de l'OL.
Houssem Aouar, le milieu de terrain de l'OL. 12E JOURNéE L1

Chez nos confrères de RMC, ce lundi soir, Houssem Aouar, le milieu de terrain de l'OL, est revenu sur son absence contre le Stade de Reims la veille, en raison d'une sanction prise par son directeur sportif Juninho.

Ce dimanche après-midi, l'Olympique Lyonnais a enchaîné une troisième victoire de rang en Ligue 1 en maîtrisant aisément le Stade de de Reims (3-0, résumé et notes). Une rencontre de la 12ème journée à laquelle n'a pas pris part Houssem Aouar, sanctionné par sa direction pour avoir refusé de s'entraîner après la rencontre à Angers le dimanche précédent (0-1). Invité de l'émission "Top of the Foot", ce lundi soir sur RMC, le milieu de terrain offensif du club rhodanien (22 ans, 8 matches joués en championnat cette saison, 2 buts et 1 passe décisive) est revenu sur cette affaire, qu'il ne juge pas sérieuse et même insignifiante.

"On en a un peu trop fait"

"Je ne suis pas du genre à parler de ce genre de situations. J’ai préféré ne pas réagir avant le match, parce que c’était un match très important dans la course au podium, et on l’a gagné, c’est bien. Honnêtement, il n’y a rien de grave, on en a un peu trop fait. C’est parti d’un quiproquo", a indiqué le numéro 8 des Gones, et d'ajouter : "Ce qu’il faut savoir, c’est que contre Angers, je ne suis pas rentré à cause de la qualité du terrain (Ndlr, il revient d'une blessure à un adducteur), c’est ce que le coach m’a dit. Après le match, il y a eu un entraînement sur ce même terrain (Ndlr, pour les joueurs non utilisés), et j’ai refusé d’y participer pour la même raison : à cause de la qualité de la pelouse. Le lendemain, alors qu'il y avait un jour de repos pour l'équipe, je suis revenu au club pour faire une séance avec le coach et le préparateur, sur un terrain plus approprié pour mes adducteurs, parce que c’est une blessure que je traîne depuis un mois et demi".

"Franchement, j’ai bien vécu cette affaire parce qu’il n’y a rien"

Déterminé à calmer le jeu, le natif de la capitale des Gaules assure qu'il n'a aucun problème avec Juninho, son directeur sportif : "Mais il n’y a rien du tout. Je respecte la décision de mon directeur sportif, ça a été un très grand joueur, il sait ce qu’il fait. Il n’y a pas autant d’histoires à faire. (...) Franchement, j’ai bien vécu cette affaire parce qu’il n’y a rien. Il faut passer à autre chose, on tourne bien en ce moment, donc il faut regarder de l’avant et arrêter de parler de ça. Moi, je ne suis rien à côté du groupe", a-t-il lâché, et de poursuivre en expliquant que la relation qu'il entretient avec le Brésilien est très bonne et très saine : "Elle est très bonne. C’est une légende du club, il y a toujours à apprendre de ce genre de personnes. Il connaît la maison par cœur, il sait ce qu’il faut faire. J’aimerais apprendre encore plus de lui, qu’il vienne me donner des conseils pour l’avenir. Après, il a beaucoup de travail, il n’avait pas forcément le temps avec le mercato, mais je suis très content de travailler avec lui". Voilà qui est dit, "affaire" classée.