OL - Huis-clos confirmé, l'OL saisit le TAS


L'OL essaye d'échapper au huis-clos
OL - Huis-clos confirmé, l'OL saisit le TAS

L'OL n'en restera pas là, et fait appel ! Condamné à purger un match à huis-clos, assorti d'une deuxième rencontre à vide avec sursis, les Lyonnais ont vu cette sanction confirmée par la commission d'appel de l'UEFA. Conséquence, la réception du Shakhtar Donetsk, le 2 octobre, devrait avoir lieu sans aucun supporter alors que les Rhodaniens auront la première place de leur groupe à défendre après leur probante victoire à Manchester, contre City (2-1).

Dans un communiqué, l'OL annonce ainsi saisir le Tribunal Arbitral du Sport, ultime recours pour éviter l'interdiction de supporters au Groupama-Stadium pour la deuxième rencontre des phases de poule, ce qui entraînerait, en sus, des millions d'euros de gains en moins grâce aux places vendues. Le club rhodanien appuie sa défense sur la rapidité de sa réaction après les problèmes lors de la réception du CSKA Moscou, ainsi que sur la rapide exclusion de l'homme auteur d'un salut nazi devant les caméras lors du déplacement en Angleterre, cette semaine. Les incidents opposant Moscovites et Rhodaniens ayant eu lieu hors du stade, et donc sous la responsabilité des forces de l'ordres, l'OL espère voir sa responsabilité désengagée.

Lyon

OL Chakhtar Donetsk