à la une
Mercredi 28 Octobre

OL - Karl Toko Ekambi répond sèchement aux critiques

Commentaire(s)
OL - Karl Toko Ekambi répond sèchement aux critiques
Karl Toko Ekambi se confie sur sa demi-finale face au Bayern Munich.

Titillé pour son manque de réalisme face au Bayern, en demi-finale de la Ligue des Champions, Karl Toko Ekambi relativise ses échecs et répond à ses détracteurs.

Un tir à bout portant sur le poteau, alors que le score était encore vierge, puis un duel manqué avec Manuel Neuer qui aurait pu relancer le match à 0-2... Karl Toko Ekambi n'était pas loin de devenir le héros de l'Olympique Lyonnais, la semaine dernière en demi-finale de la Ligue des Champions face au Bayern Munich (défaite 0-3). Titulaire surprise dans ce final 8, où Rudi Garcia l'a préféré à Moussa Dembélé pour épauler Memphis Depay, l'attaquant camerounais n'a pas été avare d'efforts, mais n'a pas réussi à se montrer décisif et son parcours sur ce mois d'août a parfois été réduit à ces deux occasions manquées devant le but allemand. Des critiques qu'il a beaucoup de mal à accepter.

"Je ne suis pas venu pour parler de ces occasions, franchement", rétorque-t-il au milieu d'une interview chez nos confrères de L'Equipe. Ça en dit déjà assez long sur son envie de passer à autre chose. "Malheureusement, après cette demi-finale, les gens ont été plus déçus qu'heureux, alors qu'ils devraient être heureux pour le football français et pour le club", regrette l'attaquant lyonnais, qui en a notamment après la presse. "Il y a eu plus de critiques que d'éloges, à la fin du match, notamment de la part des journalistes français."

Toko Ekambi : "Très heureux que ce soit tombé sur moi"

Toko Ekambi, vexé, considère qu'il n'a pas reçu le même traitement que les attaquants parisiens, pas plus en réussite que lui face à Neuer en finale (défaite 1-0 du PSG). "Je trouve que c'était trop poussé, notamment envers moi, d'ailleurs. Quand c'est moi, les occasions loupées, c'est moi qui ai eu des ratés, c'est l'OL qui a vendangé, et quand c'est le PSG, c'est Neuer qui a été grandiose. Neuer a fait les mêmes arrêts dans les deux matches, mais les commentaires n'ont pas été les mêmes, c'est assez dommage."

Apparemment assez amer, le joueur de 27 ans nie pourtant toute frustration. "Il faut arrêter, un peu. On a fait un beau parcours, c'est ce qui compte. Je suis même heureux que ça tombe sur moi, parce que les commentaires qui ont été faits peuvent déstabiliser un joueur. Alors que moi, je m'en fous", confie-t-il. "Donc, oui, je suis très heureux que ce soit tombé sur moi, parce que je sais passer à autre chose. Mais c'est dommage que l'OL soit parvenu en demi-finales et que les gens parlent mal..."