OL - Les confidences d'Aouar sur son explosion

Commentaire(s)
OL - Les confidences d'Aouar sur son explosion
Aouar se confie OL AOUAR

Houssem Aouar est la révélation de cette saison du côté de l'OL. Passé de l'équipe réserve à titulaire en puissance et très polyvalent dans l'équipe de Bruno Génésio, le jeune joueur de 19 ans s'est confié sur sa nouvelle vie et ses débuts difficiles pour La Tribune.


L'OL sort chaque année un voire plusieurs joueurs très talentueux de son centre de formation pour le faire éclore au plus haut niveau. Les exemples sont nombreux depuis quelques années, et la tendance se confirme cette saison encore. Le jeune Houssem Aouar (19 ans) est devenu un pilier de l'OL après seulement 14 matches de L1. De quoi le ravir, tout en n'oubliant pas de rappeler qu'il peut encore s'améliorer. "Je suis plutôt satisfait. [...] Statistiquement, je peux mieux faire, même si le poste de relayeur fait que je suis un peu moins présent devant le but. A moi de montrer encore plus. Le plus important, ce ne sont pas les chiffres mais plutôt ce que j'apporte à l'équipe."

Aouar a du être patient

Tout n'a cependant pas toujours été facile pour l'international espoir, qui a signé pro l'an dernier mais qui n'a réellement eu sa chance que cette saison. "Je reviens de loin. J'étais hors du groupe au début, il ne faut pas l'oublier. Cette période a été une grosse source de motivation pour rattraper le temps." Avant d'évoquer la rapidité de son adaptation dans l'équipe lyonnaise, lui qui est vite devenu indispensable quel que soit son poste. "Surpris de m'être aussi vite imposé ? Un peu oui. C'est allé très vite pour moi. Je n'étais pas dans le groupe, ensuite j'ai 5 minutes de jeu et, d'un seul coup, je suis titulaire. Ca va très vite dans le foot. On nous le répète mais quand ça arrive, tu te dis que c'est incroyable."

Aouar : "Ma famille m'aide beaucoup"

De (très) bonnes performances, surtout dans un club comme l'OL, impliquent forcément une médiatisation beaucoup plus importante. Aouar le vit bien, et cela l'aide même parfois. "Ce n'était pas difficile à gérer au début. Je savais que j'étais populaire sur les réseaux sociaux. [...] Ca fait plaisir d'être autant suivi. Les supporters me soutiennent, c'est très bien. Surtout dans les moments où ça va un peu moins bien." déclare-t-il, s'appuyant beaucoup sur sa famille, lui qui habite toujours chez ses parents. "Ma famille m'aide beaucoup. Mais en fait, il n'y a rien qui changé pour nous. Je suis toujours le petit. [...] Après voir joué devant des milliers de spectateurs, je rentre à la maison et je retrouve la famille comme avant." La patience et l'humilité de Aouar payent pour l'instant et lui promettent un avenir radieux, alors que certains des plus grands clubs européens lui font déjà les yeux doux.