à la une
Lundi 1 Juin

OL - Les incidents entre supporters et joueurs racontés par un fan des Gones

Commentaire(s)
OL - Les incidents entre supporters et joueurs racontés par un fan des Gones
La relation entre les fans et les joueurs lyonnais s'est détériorée. 6E JOURNéE LDC

Depuis mardi soir, plusieurs personnalités ont donné leur version des faits concernant les incidents survenus entre supporters et joueurs lyonnais après la rencontre face à Leipzig en Ligue des Champions. Cette fois-ci, c'est un fan du club, présent au stade, qui livre sa version des faits.

La relation entre les supporters et les joueurs de l'Olympique Lyonnais s'est un peu plus tendue mardi soir. Malgré le nul miraculeux obtenu face au RB Leipzig (2-2, résumé et notes), synonyme de qualification pour les 8es de finale de la LDC, une scène surréaliste a eu lieu quelques minutes après le coup de sifflet final. Au pied du virage Nord, l'ambiance était électrique entre certains joueurs et des membres des Bad Gones, en partie en raison d'une banderole déployée contre Marcelo, le défenseur central rhodanien. Dans Footissime, sur RMC Sport, Zack Nani, un youtuber lyonnais comptant plus de 400.000 abonnés mais surtout un fervent supporter de l'OL, a donné sa "vision personnelle" de cette histoire, lui qui était présent dans le virage Nord lors de cette rencontre.

D'après lui, à aucun moment les supporters n'ont tourné le dos à leurs joueurs, comme cela a été dit ces derniers jours. "Lorsque la qualification a été entérinée et que le coup de sifflet final a eu lieu, on a pu voir en face les joueurs allemands célébrer avec leur kop. Pour les joueurs lyonnais, il y a eu de l'attentisme. On ne savait pas trop quoi faire, les chants continuaient... Jusqu'au moment où l'on s'est rendu compte que la tergiversation durait un peu trop longtemps. Personnellement, je n'ai pas ressenti cette Grecque comme une provocation ou un signe d'hostilité. C'était juste un grand groupe de personnes qui attendait depuis une dizaine de minutes et voyait que rien ne se passait. Je ne l'ai pas vécu comme un signe de rejet envers l'équipe" a-t-il débuté, puis d'évoquer la banderole visant Marcelo : "ça fait plusieurs semaines qu'elle est là. Elle exprime un message, à sa manière, mais elle était déjà là il y a longtemps. (...) Cette banderole ne date pas d'hier."

Pour Zack Nani, le fond du problème est antérieur à ce match. Présent lors du déplacement de l'OL à Nîmes (victoire 0-4), il avait remarqué la même défiance de la part des joueurs à l'égard des supporters, au coup de sifflet final. "Moi, ce qui me dérange un peu plus, c'est le fait de ne pas vouloir venir saluer les supporters, ne pas vouloir créer cette communion. (...) Ce n'est pas la première fois, ça fait déjà plusieurs semaines qu'ils ne viennent plus réellement. J'étais à Nîmes, au parcage, après une victoire 4-0 sans aucun incident, et aucun joueur n'est venu. Il n'y a eu que des salutations de loin". Dimanche, à l'occasion de la réception du Stade Rennais (17h00, 18ème journée de Ligue 1), les comportements de chacun seront passés au crible.