à la une
Dimanche 5 Juillet

OL - Reine-Adélaïde à l'épreuve de la rééducation

Commentaire(s)
OL - Reine-Adélaïde à l'épreuve de la rééducation
Jeff Reine-Adélaïde, le milieu de terrain de l'OL.

Victime d'une rupture des ligaments croisés du genou droit, le 15 décembre dernier face à Rennes, Jeff Reine-Adélaïde, le milieu de terrain de l'Olympique Lyonnais, a accordé un entretien sur le site officiel du club rhodanien. L'occasion pour le numéro 17 des Gones (22 ans, 2 buts et 4 passes décisives en 17 matches de Ligue 1 cette saison) de revenir sur cette fameuse soirée, mais également de donner de ses plutôt bonnes nouvelles en pleine rééducation.

"Tout va bien. J’ai commencé (la rééducation) à Lyon. Le lendemain de l’opération, j’ai repris le travail avec un des kinés. Ça a été très dur et éprouvant. Je suis ensuite allé à Clairefontaine pour voir un autre cadre. C’est vraiment dur de voir ses coéquipiers s’entraîner et toi, de rester sur le côté. Je suis parti deux semaines en vacances en Martinique aussi. Ça m’a beaucoup aidé. J’ai réattaqué en revenant. J’aurais pu reprendre il y a un mois le travail avec le reste de l’équipe. C’est un travail acharné. Il ne faut pas se relâcher car parfois c’est dur. Des fois, on n’a pas envie de faire les exercices", a-t-il avoué. "J’aurais pu tricher mais j’avais des objectifs dans ma tête. Les objectifs servent aussi à ça, ne pas se relâcher. Il y avait beaucoup de fatigue physique et mentale qui s’accumulait. J’ai su le gérer, grâce au staff médical et à ma famille qui a été d’un bien fou pour moi", a-t-il poursuivi, et de conclure en évoquant ce que cette difficile épreuve lui a apporté : "Cela fait mûrir. On prend conscience de certaines choses. Je ne pensais qu’au foot avant cette blessure, je n’avais rien d’autre en tête. J’y pense encore beaucoup mais j’ai aujourd’hui un esprit plus ouvert. J’ai découvert d’autres choses. Je me suis affirmé, j’ai appris sur moi, sur mes proches, sur mes amis. On a plus de temps pour les autres car on ne se focalise pas que sur nous-mêmes".