OL - Rudi Garcia explique comment il va polir le joyau Rayan Cherki

Commentaire(s)
OL - Rudi Garcia explique comment il va polir le joyau Rayan Cherki
Rayan Cherki a impressionné

Etincelant face à Nantes ce week-end, Rayan Cherki va offrir un nouveau casse-tête à Rudi Garcia. L'entraîneur de l'OL doit, en effet, trouver la meilleure recette pour gérer et protéger son jeune joueur de 16 ans.

Auteur d'une prestation remarquée et remarquable samedi soir face à Nantes (2 buts, 2 passes), en 16e de finale de Coupe de France, Rayan Cherki est l'attraction du moment côté lyonnais. Le jeune milieu offensif de 16 ans, déjà réputé comme l'un, si ce n'est le plus gros talent sorti du centre de formation de l'OL, a fait forte impression, que ce soit auprès des supporters, de la presse et de son entraîneur. Et forcément, Rudi Garcia a eu beaucoup de questions concernant son petit protégé en conférence de presse.

Pour lui, Cherki ne pourra toutefois pas enchaîner avec une deuxième titularisation face à Lille ce mardi. "Je n'ai pas attendu que Memphis et Jeff se blessent pour faire rentrer Rayan en championnat. Mais je ne peux pas me permettre non plus de dire aux jeunes de jouer tous les matchs, notamment Rayan qui parait faire plus vieux que son âge. Je pense que ce serait dangereux au niveau de son intégrité physique. Il a une carrière à faire. J'ai bien aimé le fait qu'il aille au bout du match samedi et que ça ne se voit pas trop sur le plan athlétique". Cherki sera en revanche dans le groupe pour Lille car Garcia "n'a pas grand monde à sortir du groupe". "C'est juste des solutions en plus pour un coach. Si on n'avait pas l'émergence de Maxence Caqueret et Rayan, je pense qu'on serait en difficulté depuis un moment".

"Rayan est bien entouré, bien éduqué, poli, à l'écoute..."

Pour l'OL, le plus dur commence : à savoir la gestion du cas Rayan Cherki. A 17 ans, le milieu offensif veut jouer tous les matchs mais Garcia va devoir prendre des décisions pour protéger son joueur. Il n'hésite pas à prendre exemple sur Gérard Houllier avec Steven Gerrard ou son expérience personnelle avec Hazard à Lille. "Avec Houllier, Gerrard a commencé à 17 ans. Il a joué 15 matches, puis 25, et ensuite il a fait des saisons entières. J'ai fait pareil avec Eden Hazard. Il faut être à l'écoute, regarder comment le joueur se comporte et faire attention".

Il faut donc tempérer les ardeurs des fans lyonnais. Mais pour Garcia, l'entourage du joueur fait la différence. "Je m'attendais à ce que j'ai lu sur lui le lendemain et c'est mérité. Ce que je trouve bien, c'est que Rayan est bien entouré, bien éduqué, poli, à l'écoute, intelligent, travailleur. On n'est pas comme ça si on n'a pas un entourage de qualité. Il est bien encadré" rappelle l'entraîneur. "Si on continue tous à lui dire qu'il fera la carrière qu'il mérite s'il écoute, ce sera gagné. Le danger, c'est de le laisser croire qu'il est déjà le meilleur joueur de la planète".