OM - Des cadres en reconquête

Commentaire(s)
OM - Des cadres en reconquête
Certains cadres marseillais devraient retrouver le onze contre Angers. 30E JOURNéE L1

Ce samedi, l'Olympique de Marseille reçoit Angers dans le cadre de la 30e journée de Ligue 1 (17h). Pour l'occasion, certains cadres vont retrouver une place dans le onze de départ. Un match aux allures de test, à quelques mois de la grande braderie annoncée dans les rangs olympiens.

Une modification du schéma tactique, l'émergence des jeunes, tant de facteurs qui ont conduit Rudi Garcia à envoyer nombre de ses cadres sur le banc des remplaçants. Après avoir enchaîné cinq victoires en six matchs, les Olympiens ont subi un coup d'arrêt à Paris (3-1) juste avant la trêve internationale. Outre cette défaite, trois joueurs marseillais ont été avertis ou expulsés (Mandanda, Sakai, Kamara) et seront suspendus pour la réception du SCO. Suite à ces absences, l'entraîneur phocéen devrait relancer des tauliers en manque de temps de jeu depuis des mois.

Parmi eux, Adil Rami. Le champion du monde 2018 n'était que l'ombre de lui-même en première partie de saison et ses contre-performances répétées l'ont conduit au banc des remplaçants. Au moment de justifier ce long passage à vide, le défenseur central marseillais avait évoqué un burn-out. Depuis, du temps s'est écoulé et il n'a plus joué depuis le 22 décembre dernier, à Angers. Une éternité pour un joueur qui était l'une des grandes satisfactions de la saison dernière. Ce samedi, il devrait être associé à Caleta-Car et ce match pourrait bien être celui de la dernière chance pour Rami.

Autre défenseur passé par l'Equipe de France suite à ses belles performances la saison dernière, Jordan Amavi n'est plus titulaire à Marseille. Et pour cause, Rudi Garcia préfère désormais aligner Hiroki Sakai dans le couloir gauche, bien que celui-ci soit moins à l'aise que sur son côté droit. A 25 ans, l'ancien niçois reste confiant et concentré sur son travail afin de regagner sa place.

Payet de nouveau sur le banc ?

Couteau suisse de Rudi Garcia pour venir dépanner en défense centrale durant la première partie de saison, Luis Gustavo s'est égaré à un poste qu'il ne maîtrise pas. Véritable roc au milieu de terrain la saison dernière, capable d'abattre le travail de deux hommes en répétant les courses, le Brésilien a perdu sa place dans l'entre-jeu, Sanson et Lopez donnant pleine satisfaction à l'entraîneur olympien. Néanmoins, les qualités athlétiques et physiques de l'ancien du Bayern ne sont plus à prouver et il devrait avoir l'opportunité de se relancer ce samedi, contre Angers.

Enfin, l'autre grand perdant du remaniement tactique instauré par Rudi Garcia se nomme Dimitri Payet. Capitaine de l'Olympique de Marseille, le Réunionnais ne trouve pas sa place dans le 4-4-2 marseillais et paye cash l'association Balotelli - Germain. Deux mois après l'arrivée de l'Italien à Marseille, les deux hommes n'ont toujours pas disputé la moindre minute ensemble sur la pelouse. Face au SCO, et à la différence des autres tauliers, Payet ne devrait toujours pas retrouver le onze. A quelques journées du terme de la saison, l'avenir du capitaine olympien semble s'écrire plus que jamais en pointillés.

Commentaire(s)