OM - Dimitri Payet met un très gros coup de pression pour son avenir

Commentaire(s)
OM - Dimitri Payet met un très gros coup de pression pour son avenir
Payet met la pression MERCATO OM

Quelques semaines seulement après les déclarations d'André Villas-Boas concernant son avenir, Dimitri Payet a aussi lancé une bombe du côté de la Commanderie. Le milieu de terrain phocéen espère avoir une équipe digne de jouer la LDC l'an prochain, sinon il pourrait claquer la porte...

Jacques-Henri Eyraud va encore devoir sortir la lance à incendie. Quelques semaines seulement après la mise en garde d'André Villas-Boas, le président phocéen doit faire face aux états d'âmes du joueur le plus cher de l'histoire du club : Dimitri Payet (32 ans). En effet, le milieu de terrain a évoqué son avenir en conférence de presse et notamment la possibilité de jouer la Ligue des Champions l'an prochain. Si les Marseillais venaient à se qualifier pour la prochaine édition, Payet souhaiterait la disputer vraiment, et non faire de la figuration.

"C'est assez clair dans ma tête l'attachement que j’ai au club. L'objectif est de ramener le club en Ligue des champions. Je rejoins le coach sur ce qui a été dit: se qualifier, c'est bien, la jouer c’est mieux. Si on n’a pas un effectif pour la jouer dans les bonnes conditions, je me poserai la question de savoir si je dois rester ou aller voir ailleurs" prévient Payet. "J'ai ma propre réflexion sur la question. Avec un effectif comme le notre, avec beaucoup de jeunes joueurs de qualité, ça va attirer les convoitises. Si c'est pour vendre nos meilleurs joueurs, ce sera compliqué de jouer la Ligue des champions. Lille n’a vendu qu’un joueur (Pépé) et celui-là manque beaucoup à cette équipe. Il ne suffit pas de grand-chose pour handicaper une équipe. Je me pose des questions là-dessus."

Franc face aux médias, le numéro 10 explique qu'il en a déjà parlé à son entraîneur et au Président Eyraud. "J'en ai parlé avec le coach, pas avec le président (Eyraud). Ce n'est pas une réflexion exceptionnelle, c'est juste du bon sens. Je pense qu'aujourd'hui, c'est tout à fait normal de vouloir se qualifier pour une compétition et pouvoir la jouer. Je ne dis pas pour la gagner évidemment mais au moins faire bonne figure. Passer la phase de poules, ce sera déjà quelque chose d'exceptionnel. Pour ça, il faut un effectif, gérer le championnat, les coupes. En nombre aujourd'hui, on n'est pas capable d'assurer une compétition" glisse l'ancien Stéphanois. "Même un match de Coupe de France qui va tomber en semaine (contre Lyon), ça va être compliqué à gérer pour nous. Il faudra se poser les bonnes questions et prendre ses responsabilités sur le prochain mercato". Le message est lancé.