à la une

OM - Dimitri Payet répond franchement aux critiques sur son poids

Dimitri Payet répond aux critiques sur son poids
Dimitri Payet répond aux critiques sur son poids

Dimitri Payet répond avec humour aux critiques sur son poids, dans un entretien pour L'Equipe.

Depuis la trêve de novembre, Dimitri Payet (33 ans) s'est remis la tête à l'endroit. Le milieu offensif phocéen a marqué ses deux premiers buts de sa carrière en LDC (un doublé sur pénalty face à l'Olympiakos) et a retrouvé une place de titulaire qu'il avait perdu. Tout va mieux pour Payet, qui a accepté de répondre aux critiques sur son poids au cours d'un entretien pour L'Equipe.

"J'ai le même poids qu'il y a quelques semaines mais entre-temps j'ai marqué des buts. Quand je marque, je maigris en fait. Il faut toujours trouver une raison quand je suis moins décisif. Mais moi, je sais qu'il n'y a pas de soucis à ce niveau-là. C'est sûr que j'avais moins de jus. Mais c'était aussi dans la tête. C'est comme ça que ça marche, il faut que je marque des buts et que je sois décisif. Et ça va revenir" lâche Payet, qui explique n'avoir rien changé dans sa vie. "J'ai été à Merano (ville italienne célèbre pour ses cures), j'ai pris un préparateur physique, j'ai fait un Ironman (triathlon extrême) (sourire)... Mais non, je n'ai rien changé. Il n'y a pas eu de révolution dans ma façon de m'entraîner et de vivre."

S'il a pris cher au niveau des critiques depuis le début de la saison, Payet l'assure, les moqueries ne le touchent pas. "C'est l'histoire de ma vie. Avec moi, il y a toujours un truc à dire, que je sois bon, pas bon, mince, gros. Mais c'est plus excitant qu'une carrière lisse. Ma femme me dit souvent : "Je ne sais pas comment tu fais pour supporter ça". Pour moi, c'est un jeu. Je ne me plains pas. Je lis, je regarde, j'écoute ce qui se dit sur moi et parfois même j'en rigole. Je ne peux pas répondre à tout le monde et de toute façon ça ne servirait à rien. C'est sur le terrain qu'il faut répondre. Regardez, en marquant trois buts, j'ai perdu 4 kilos..." Payet préfère en rigoler et revient à un très bon niveau ces dernières semaines.