OM - Eyraud parle de son rôle de président et défend son bilan

Commentaire(s)
OM - Eyraud parle de son rôle de président et défend son bilan
Eyraud s'est exprimé sur son rôle lors d'une interview.

Après une semaine agitée suite aux déclarations d'André Villas-Boas, Jacques-Henri Eyraud n'a pas été épargné par les critiques. Depuis la sortie du coach portugais devant les journalistes, les deux hommes se sont rencontrés à deux reprises afin de mettre les choses au clair. En ce début de semaine, JHE a donc décidé de s'expliquer, cette fois-ci, devant les médias. Au cours d'un entretien accordé à La Provence, il s'est attardé sur son rôle de président de l'Olympique de Marseille."Bien sûr !" a-t-il répondu lorsqu'il lui a été demandé s'il était difficile ou non de présider ce club. "Je crois que tous mes prédécesseurs l’ont dit. C’est un travail à la fois intellectuel et physique parce que c’est 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Il n’y a pas de répit ; ça doit exister dans d’autres clubs, bien sûr, mais à l’OM, je pense que c’est vraiment une réalité. C’est comme ça" a-t-il expliqué. Toutefois, ce métier ne s'arrête pas à ce qui se passe au niveau du terrain, comme l'a justifié Eyraud. Il y a également un travail de fond nécessaire auquel les gens extérieurs n'ont pas accès. "Il y a aussi tellement de bons côtés et je pense qu’on a bien travaillé avec toute l’équipe qui m’entoure, à changer ce club, dans bien des domaines. Cela n’intéresse personne quand ça ne touche pas au rectangle vert mais je pense que c’est aussi comme cela qu’on arrive un jour à la performance sportive et à l’excellence sportive sur le rectangle vert. C’est un tout."

En fonction depuis octobre 2016, Jacques-Henri Eyraud a profité de l'occasion pour faire le bilan de ses premières années à la tête du club. Sous sa direction, l'OM a notamment été en finale de l'Europa League, mais court toujours après une qualification pour la Ligue des Champions. Alors que le club est sur la bonne voie pour parvenir à cet objectif, JHE assure que la stabilité sera la clef. " ce club a besoin de sérénité. Il doit se projeter sur le long terme pour devenir un membre du Top 15 européen. Je le pense vraiment. C’est pour ça qu’on est là. Je ne pense pas qu’on puisse dire qu’on a menti ou qu’il y a tromperie sur la marchandise. On a fait plus que ce qu’on a annoncé que l’on ferait. Parfois, de façon positive, parfois on s’est trompé. On continuera à gérer cet équilibre tellement difficile. Mais je pense qu’on peut rester authentique et être fidèle à ce qu’est l’OM, tout en changeant la gestion de ce club, c’est ce qu’on essaie de faire. Et c’est très difficile" a-t-il commenté.