OM - Fumigènes : Eyraud ne veut plus payer d'amendes


Beaucoup de fumigènes ont été utilisés par les ultras marseillais, à domicile comme à l'exterieur.
OM - Fumigènes : Eyraud ne veut plus payer d'amendes

Lors de sa conférence de presse, Jacques-Henri Eyraud est revenu sur les nombreux fumigènes utilisés par les supporters marseillais durant la saison. Malgré les multiples fermetures de tribunes dont ont été victimes les abonnés des virages marseillais, les sanctions ne semblent avoir aucun effet et de nombreuses torches ont encore été craquées, en finale de la Ligue Europa et lors du match contre Amiens. Le président de l'OM comprend la colère de ses ultras : "Tout le monde est frustré, pas seulement les supporters... Je crois qu’on a des supporters exceptionnels qui mettent une ambiance incroyable."

Eyraud veut cependant être en conformité avec les règlements imposés par la Ligue et l'État : "Une fois qu’on a dit ça, les fumigènes sont interdits par la loi, moi je veux faire respecter la loi. Je n’ai pas les moyens de contrôler ça et je suis pénalisé pour quelque chose que je peux pas contrôler. C’est un dysfonctionnement." Il en appelle donc à un changement de la réglementation, ou tout du moins du système de sanctions : "Le mécanisme n’a pas fait la preuve de son efficacité. Je crois qu’on va dépasser 800 000 euros d’amendes, en comptant ce qu’on paie à la LFP et UEFA. C’est beaucoup d’argent, qu’on pourrait mieux utiliser, différemment".

Marseille

OM Supporters Fumigènes Eyraud