OM - Garcia : "On a toujours été capables de rebondir !" (compte-rendu)

Commentaire(s)

Ce dimanche soir (21 heures, Stade Orange Vélodrome), l'Olympique de Marseille fermera les portes de la 28ème journée de Ligue 1 à l'occasion de la réception de Nantes. À deux jours de cette affiche, Valère Germain et Rudi Garcia, attaquant et entraîneur du club phocéen, ont répondu aux questions des journalistes depuis l'auditorium de la Commanderie. Une conférence de presse à retrouver en intégralité, ci-dessous.

Merci de nous avoir suivis...

Rudi Garcia quitte la salle de presse, ce live-commenté est terminé. Merci à vous de l'avoir suivi et à bientôt pour de nouveaux lives sur MadeInFOOT.com !

Le retour PSG - Real Madrid

Rudi Garcia : "Mon intérêt, c'est de gérer le match de dimanche. On regardera le match à la maison, tranquillement."

Le retour de Steve Mandanda

Rudi Garcia : "On est tranquille d'avoir deux grands gardiens. C'était un bon match pour le remettre en selle. Il a montré son niveau au Parc des Princes. C'est un homme important dans le leadership du groupe. On est très content de son retour."

Le podium, un vrai objectif ?

Rudi Garcia : "On va répéter les choses pour qu'elles soient claires. L'objectif officiel, c'est de faire mieux que la saison dernière. On va essayer de faire la meilleure place possible."

Le déplacement des supporters à Paris

Rudi Garcia : "Je n'ai rien à dire là-dessus. Je m'occupe de ce qu'il se passe sur le terrain et pas ailleurs."

La réception de Nantes

Rudi Garcia : "Il faudra faire des différences individuelles et collectives. C'est une équipe très très solide, avec un grand entraîneur. On sait à quoi s'attendre. Ça devrait ressembler au match de Bordeaux. Il y a une grosse frustration chez les joueurs. Cette frustration, il faudra la mettre sur le terrain dès le coup d'envoi. On a toujours été capables de rebondir après une défaite. Ce sera difficile mais on compte bien y parvenir."

Une baisse physique de l'ensemble de l'effectif ?

Rudi Garcia : "Je ne suis pas inquiet. Ça ira."

L'OM veut rebondir

Rudi Garcia : "Il est toujours important de gagner le match prochain. Je n'ai pas besoin de redonner confiance à mes joueurs. On est troisièmes de Ligue 1 et qualifiés en Ligue Europa ! Je ferai en sorte d'avoir une équipe compétitive. On va jouer notre sixième match en vingt-deux jours, il faudra trouver de la fraîcheur."

Les critiques, justifiées ?

Rudi Garcia : "Il faut reprendre notre marche en avant. On était pas si mal que ça. Il n'y a pas de raison de tout remettre en cause."

Un point sur l'effectif avant Nantes

Rudi Garcia : "Dimitri Payet était forfait pour raisons médicales mercredi. Il ne s'est pas entraîné avec le groupe aujourd'hui, j'espère qu'il le fera demain. On fera un point, aussi, avec Kostas Mitroglou. Il reste très incertain. Les autres vont bien."

C'est terminé pour Valère Germain

L'attaquant quitte la salle de presse. Rudi Garcia devrait lui succéder dans quelques instants.

Son avis sur Ranieri

Valère Germain : "Il pense d'abord au bloc, il fait primer le collectif. Il aime que tout soit bien ordonné. Quand on voit Nantes, c'est ce qu'il essaie de mettre en place. On voit bien la touche Ranieri au FCN."

La nécessité d'une victoire contre Nantes

Valère Germain : "On a envie de redonner la victoire à nos supporters. On veut leur redonner le sourire. Mais il ne faut pas remettre en cause ce que l'on a fait avant. On veut retrouver une bonne dynamique, on va tout faire pour la retrouver."

Le podium, l'objectif de l'OM ?

Valère Germain : "Je laisserai le coach et le président en parler. On veut faire mieux que la saison dernière. On rêve tous de Ligue des Champions, c'est sûr. Pour l'instant, on est bien placé. On va tout faire pour être troisième ou même pour aller chercher plus haut."


Payet et Thauvin, moins en vue

Valère Germain : "On a tous été un peu moins en vue offensivement sur les derniers matches."

La réception de Nantes

Valère Germain : "Il faut relancer la dynamique. La semaine passée, on a eu de la chance que nos concurrents n'aient pas gagné. On veut redonner le sourire aux supporters. On ne remet pas notre confiance et nos qualités en doute. Avant, on marquait beaucoup. On a été moins bien sur une semaine. On aurait aimé mieux faire. J'espère que notre frustration se ressentira sur le match de Nantes."

"C'est une équipe qui encaisse peu de buts. Ils vont venir pour bien défendre. Ce sera un gros match. À nous de trouver les clés le plus rapidement possible. Ils vont essayer de nous contrer, ils ont un attaquant en forme. On doit être prêt pour défier tout type de bloc. Tatarusanu ? On l'avait découvert au match aller. Il avait fait un grand match. Il est très grand, il prend beaucoup de place dans ses buts."

Le moral des troupes

Valère Germain : "Le moral, ça va. On a perdu trois rencontres de suite. On va essayer de retrouver la victoire et repartir sur une dynamique positive. Sur le long terme, Paris est au dessus, oui. Sur un match, il est possible de les battre. Mais quand ils sont à 100%, c'est compliqué de les jouer."

Le contexte

Ce dimanche soir (21 heures, Stade Orange Vélodrome), l'Olympique de Marseille fermera les portes de la 28ème journée de Ligue 1 à l'occasion de la réception de Nantes. À deux jours de cette affiche, Valère Germain et Rudi Garcia, attaquant et entraîneur du club phocéen, répondront aux questions des journalistes depuis l'auditorium de la Commanderie, dès 14h30. Une conférence de presse à suivre en direct-commenté sur notre antenne.