à la une
Jeudi 2 Juillet

OM - Jacques-Henri Eyraud veut convaincre trois autres joueurs de baisser leurs salaires

Commentaire(s)
OM - Jacques-Henri Eyraud veut convaincre trois autres joueurs de baisser leurs salaires
Jacques-Henri Eyraud et Steve Mandanda, lors du retour de ce dernier à l'OM en 2017.

Après Dimitri Payet, l'OM espère convaincre d'autres joueurs d'amputer une partie de leurs émoluments. En particulier ceux qui figurent en haut de la grille des salaires, comme Kevin Strootman, Florian Thauvin ou Steve Mandanda.

Ce n'est probablement pas un hasard si Jacques-Henri Eyraud a déballé publiquement les chiffres de l'importante baisse de salaire consentie par Dimitri Payet, samedi en conférence de presse. Le président marseillais souhaite que son capitaine fasse des émules et en médiatisant cet effort, certes assez rare pour être relevé, il a implicitement mis la pression sur les autres hauts revenus de l'effectif marseillais.

Ce n'est donc pas une énorme surprise d'apprendre, dans les colonnes de L'Equipe, que la direction olympienne espère engager d'autres négociations de ce types avec certains joueurs. Trois en particulier, d'après le quotidien : Kevin Strootman, Steve Mandanda et Florian Thauvin. Le premier émarge, comme Payet, à 500 000 euros brut mensuels, et si son départ demeure une option, le conserver avec un salaire revu à la baisse serait intéressant. Qui plus est avec la perspective d'une participation à la C1, pour laquelle l'expérience du néerlandais (30 ans) ne sera pas de trop.

Pour Thauvin, l'OM serait doublement gagnant

Comme Payet, Mandanda était revenu à l'OM après une courte pige en Angleterre, au début de l'ère McCourt et avec un salaire très avantageux. Comme Payet, il s'était d'abord opposé à la baisse des salaires réclamée par ses dirigeants pendant le confinement. Suivra-t-il le mouvement initié par le Réunionnais ? A 35 ans et avec seulement un an de contrat restant, il aurait tout intérêt à le faire s'il souhaite poursuivre sa carrière au-delà de juin 2021.

Thauvin est dans la même situation contractuelle et, à l'instar de ses deux compatriotes, il a toujours clamé son amour du club phocéen. Mais, à 27 ans, il n'en est pas au même stade de sa carrière et à un an de la fin de son bail, il a toutes les cartes entre les mains. Toujours d'après L'Equipe, Eyraud aimerait lui proposer d'étendre son engagement d'un an et de lisser une partie de son salaire jusqu'en 2022. L'OM serait alors doublement gagnant en baissant le salaire du joueur tout en prolongeant son contrat, ce qui aurait pour principale conséquence d'augmenter sa valeur sur le marché.