à la une

OM - L'appel à la révolte de Florian Thauvin avant le match de la dernière chance (compte-rendu)

Florian Thauvin, l'attaquant de l'Olympique de Marseille.
Florian Thauvin, l'attaquant de l'Olympique de Marseille. 4E JOURNéE LDC

La réception du FC Porto (J4), ce mercredi soir (21 heures, Stade Vélodrome), a déjà des allures de match de la dernière chance pour l'Olympique de Marseille. Déjà battu à trois reprises en Ligue des Champions cette saison, le club phocéen a deux objectifs pour ses retrouvailles avec le club lusitanien : éviter le record de défaites d'affilée dans la compétition et conserver un tout petit espoir pour la qualification. Des sujets évidemment abordés en conférence de presse par Florian Thauvin, l'attaquant olympien.


Un appel pour ses coéquipiers

"Il reste beaucoup de points à prendre. On doit montrer un autre visage dans cette compétition. J'espère que demain on aura un sursaut d'orgueil tous ensemble pour faire mieux".

Un rebond possible ?

"C'est difficile en tant que compétiteur d'enchaîner les défaites. il faut tirer des conclusions des erreurs qu'on a fait. On doit faire beaucoup mieux dans l'attitude. Se battre et avoir un sursaut d'orgueil".

Le début d'une "nouvelle saison" ?

"La réponse, on l'aura demain à la fin du match. C'est toujours compliqué d'enchaîner des matches tous les trois jours. Après, ce n'est pas top non plus d'avoir eu 19 jours sans jouer. On a bien travaillé pendant cette période. J'espère que ça se concrétisera demain par une victoire".

Les matches à huis clos

"C'est difficile. Je ne veux pas me cacher derrière ça en tant que professionnel, mais parfois il y a des petits plus qui nous portent et ça nous manque".

Sa relation avec Dario Benedetto

"Oui, pendant cette période on a bien travaillé. Après, on traverse tous parfois des périodes plus compliquées. J'ai pu lire certaines choses comme quoi je ne donnais pas assez de ballons à Dario Benedetto. Mais je donne le maximum et il y a eu quelques belles combinaisons. À l'entraînement, on a une super relation avec Dario. Le coach nous a tout le temps mis dans la même équipe et on a bien travaillé".

Son état de forme

"Ça va, je commence à me sentir de mieux en mieux. C'est toujours compliqué de retrouver 100% de ses capacités. J'y travaille beaucoup. J'espère ne pas être en difficulté demain sur ce point important".