à la une
Mercredi 3 Juin

OM - L'équipe-type de l'ère Pape Diouf

Commentaire(s)
MORT PAPE DIOUF VIDEOS FOOT

Pape Diouf, dont on a appris le décès mardi soir, a vu évoluer quelques joueurs iconiques de l'OM durant son passage à la présidence, entre 2005 et 2009. MadeinFOOT les a rassemblés dans un onze-type.

L'ÉQUIPE-TYPE DE L'OM SOUS L'ÈRE PAPE DIOUF

Steve Mandanda : arrivé à l'été 2007, âgé de 22 ans, pour jouer le rôle de doublure de Cédric Carrasso, il a profité de la blessure de ce dernier pour s'imposer dans les buts et ne plus jamais les quitter, si ce n'est le temps d'une pige d'un an ratée du côté de Crystal Palace, entre 2016 et 2017.

Habib Beye : le sénégalais défendait déjà très bien l'OM avant de devenir consultant et sa longévité dans le couloir droit (174 matchs entre 2003 et 2007), malgré un apport offensif limité (2 buts et 5 passes décisives), en est la preuve.

Renato Civelli : il n'est pas resté très longtemps à Marseille (dix-huit mois entre janvier 2006 et août 2007, puis un an en 2008-2009), mais il a rarement déçu sur les 63 matchs disputés en Provence. Ce n'est d'ailleurs pas un hasard s'il a réussi ses deux autres passages dans le championnat de France, à Nice puis à Lille.

Vitorino Hilton : il avait déjà 30 ans quand il a posé ses valises sur la Canebière, en 2008, et s'il continue d'arpenter les pelouses de Ligue 1 sous les couleurs de Montpellier, à 42 ans désormais, le défenseur brésilien en avait déjà bien fait le tour au cours de ses 81 matchs disputés sous le maillot ciel-et-blanc.

Taye Taiwo : le bulldozer nigérian a marqué la fin des années 2000 sur la Canebière, en disputant pas moins de 271 matchs entre 2005 et 2011, avec à la clef 25 buts, dont quelques boulets de canon sur coups-francs...

Lorik Cana : débarqué du PSG en 2005, il est tout de même parvenu à se mettre le public du Vélodrome dans la poche, grâce à sa grinta et sa rage de vaincre. Joueur de devoir, il a toujours su s'imposer dans le onze de départ jusqu'à son envol pour Sunderland en 2009, quelques jours après l'éviction de Pape Diouf.

Mathieu Valbuena : il est le dernier de cette équipe-type à avoir quitté le club olympien, en 2014. Avant cela, "Petit Vélo" avait réussi à crever l'écran du côté du boulevard Michelet après un début de carrière compliqué. Au total, l'ex-protégé d'Eric Gerets compile 330 matchs avec l'OM, pour 38 buts et 59 passes décisives.

Samir Nasri : formé à Marseille, "le Minot" a vite confirmé les espoirs placés en lui en s'imposant dès 2004 comme un taulier, à seulement 17 ans. Quatre saisons et 166 matchs (pour 12 buts et 30 passes) plus tard, il quittera les bords de la Méditerranée pour rejoindre Arsenal contre 16 millions d'euros.

Franck Ribéry : récupéré en 2005 à Galatasaray, où il était allé s'exiler malgré des débuts prometteurs en L1 avec Metz, le Nordiste s'est tout de suite imposé comme le leader offensif de l'OM sous Jean Fernandez, puis Albert Emon. Courtisé de toutes parts (Lyon, Real), il est finalement parti au Bayern Munich à l'été 2007, contre 30 M€, pour y conquérir l'Allemagne et l'Europe entière.

Mamadou Niang : avec 100 réalisations au compteur en 227 matchs, entre 2005 et 2010, il est le neuvième buteur de l'histoire du club marseillais. Autant dire que sa présence dans ce onze-type était une évidence.

Djibril Cissé : gravement blessé au tibia juste avant son arrivée du côté de la Commanderie, à l'été 2006 en provenance de Liverpool, il n'a pas affiché le meilleur niveau de sa carrière sous les couleurs de l'OM. Mais il s'est tout de même offert pas moins de 37 buts en 80 apparitions, jusqu'à son retour en Angleterre (à Sunderland) en 2008.

Ne ratez aucune de nos vidéos en vous abonnant à notre chaîne Youtube