OM - La main de Thauvin, le penalty oublié... Maxime Lopez raconte la demi-finale aller

Commentaire(s)
OM - La main de Thauvin, le penalty oublié... Maxime Lopez raconte la demi-finale aller
Le milieu de terrain phocéen a affiché toute sa satisfaction OM SALZBOURG MAXIME LOPEZ L.EUROPA

Invité sur le plateau de Téléfoot ce dimanche, Maxime Lopez a évoqué avec honnêteté les faits de match litigieux de la demi-finale aller de Ligue Europa contre Salzbourg. En n'oubliant pas de féliciter son équipe.

"On est inégalable, ce n'est pas pour être hautain, c'est la vérité." Invité sur le plateau de Téléfoot dimanche, Maxime Lopez n'avait visiblement pas fini de savourer le succès de l'OM en demi-finale aller de Ligue Europa contre Salzbourg (2-0). Marseille est en pleine réussite depuis plusieurs semaines, tant en Championnat que sur la scène européenne, et sont en train de s'offrir une fin de saison très excitante.

Alors que tout semble sourire à Rudi Garcia et ses hommes - malgré certaines blessures - le milieu de terrain phocéen est revenu sur les différents faits de match qui ont tourné en faveur de l'OM jeudi. "Thauvin ?Je vais l'appeler Maradona (rires). Il est gaucher, il marque de la main... mais il montre une nouvelle fois qu'il est un grand joueur, qu'il est très important", a lâché Lopez, pas plus gêné au moment d'évoquer sa faute dans la surface de réparation, qui aurait du être sanctionnée d'un penalty : "J'ai voulu revoir les images, il y a contact, c'est dans la surface, il y a penalty, rien à dire... Après c'est 50-50, l'arbitre siffle ou pas. Là, il n'a pas sifflé, et c'est tant mieux".

Le joueur de 20 ans a ensuite souligné la force du groupe marseillais, qui réalise pour le moment une excellente saison avec un effectif pourtant relativement restreint : "Le but de N'Jie ? C'est là qu'on voit la force du groupe. Un coaching gagnant, avec Clinton N'Jie, un gars qui ne dit jamais rien, qui travaille... et qui est récompensé parce qu'il rentre, qu'il est concentré et qu'il marque. C'est magnifique. Il faut rester simples, prudents. On n'a fait qu'une partie du chemin, il nous reste l'autre moitié". L'OM aurait effectivement tort de trop s'emballer. Mais devra montrer la même ambition jeudi, pour s'offrir une finale à Lyon.