OM - Le gros casse-tête de Rudi Garcia avant OM-Bordeaux

Commentaire(s)
OM - Le gros casse-tête de Rudi Garcia avant OM-Bordeaux
Rudi Garcia doit se creuser la tête 18E JOURNéE L1

Handicapé par les absences de Florian Thauvin, Dimitri Payet, Adil Rami, Kevin Strootman et Mario Balotelli, Rudi Garcia doit rapidement trouver des solutions pour préparer le match face à Bordeaux, ce mardi à 19h00.

Dans une longue et très mauvaise série (3 victoires sur les 12 derniers matchs), l'Olympique de Marseille va devoir relever la tête ce mardi face aux Girondins de Bordeaux, dans ce match en retard de la 18ème journée de L1 (19h00). Dans un Stade Vélodrome qui sonnera bien creux (un huis-clos total a été prononcé par la LFP), les Phocéens seront handicapés par de nombreux absents, en plus de leurs supporters.

Comment remplacer les cadres absents ?

En effet, Rudi Garcia doit composer avec les suspensions de Florian Thauvin (il purge son deuxième match après son exclusion à Lille) et de Kevin Strootman (accumulation de cartons jaunes), ainsi que les absences de Dimitri Payet et Adil Rami, pas totalement rétablis. En plus de ces 4 cadres manquants, le technicien marseillais ne pourra pas compter, non plus, sur Mario Balotelli puisqu'il n'est pas qualifié pour la rencontre. Le seul point positif se nomme Hiroki Sakai, qui est de retour de la Coupe d'Asie.

Comme souvent ces dernières semaines, Rudi Garcia (qui ne sera pas sur le banc en raison d'une suspension) va devoir bricoler pour mettre en place un XI de départ capable de contenir les assauts adverses et surtout amener une menace en phase offensive. En cruel manque de confiance, l'OM devra miser sur des habituels remplaçants, à l'image de Valère Germain ou de Clinton Njie. Le Camerounais, auteur de deux bonnes entrées face au LOSC et Reims (il marque le but du 2-1), pourrait ainsi profiter d'un temps de jeu plus conséquent face aux Bordelais et être récompensé de ses efforts. Enfin, Luiz Gustavo devrait retrouver son poste de prédilection au milieu de terrain. Dixième du classement, Marseille n'a plus vraiment le droit à l'erreur dans sa course à l'Europe.