OM - Les jeunes ont une carte à jouer avec Villas-Boas

Commentaire(s)
OM - Les jeunes ont une carte à jouer avec Villas-Boas
André Villas-Boas compte beaucoup sur les jeunes.

En pleine tournée estivale avec l'OM du côté des Etats-Unis pour les EA Ligue 1 Games, André Villas-Boas a accordé une longue interview à L'Equipe.

Quelques semaines seulement après sa signature à l'Olympique de Marseille, André Villas-Boas apprend encore à connaitre ses joueurs et l'environnement marseillais. Désireux de terminer sur le podium pour retrouver la Ligue des Champions, l'entraîneur portugais a dans le même temps pleinement conscience de l'état des finances marseillaises, pour le moins exsangues. Mais ce facteur économique n'affecte pas son ambition. L'ancien technicien de Porto ou encore Chelsea a de la suite dans les idées concernant le jeu qu'il veut instaurer, mais il attend d'avoir un effectif plus étoffé pour avoir une vision bien précise de ce qu'il mettra en place.

Tout d'abord, AVB ne fait pas du pressing une priorité dans son schéma tactique. "Le pressing, non, pas forcément. En France, c'est particulier. Cela va dépendre des joueurs qu'on aura à disposition, de la motivation des joueurs qui restent" a-t-il expliqué, avant d'ajouter qu'il misait davantage sur le contrôle du ballon et de la possession. "Je veux jouer avec le ballon. Je veux un jeu ouvert, qui propose, c'est le plus important pour moi. L'expérience en Angleterre m'a donné une nouvelle vision, pour être plus lucide sur les choix, sur les systèmes."

"Pendant la saison, je vais intégrer régulièrement les jeunes"

Et lorsqu'il s'interroge sur les joueurs qui resteront à sa disposition à l'heure d'entamer le championnat, André Villas-Boas sait qu'il devra miser sur les jeunes. "On va avoir dans notre effectif quelques places pour les jeunes, parmi ceux qui sont là. Quatre ou cinq places, en fonction de notre mercato. On a fait des changements dans la formation. Il y a dix ans, tout le monde pensait que la formation devait jouer comme l'entraîneur principal, mais je suis totalement contre cela. La formation appartient au club, c'est au club d'avoir une vision, de donner du temps et de la place aux jeunes pour évoluer. Le projet de la formation doit prendre dix ans" a-t-il expliqué.

L'entraîneur lusitanien est en effet en phase avec la nouvelle idéologie marseillaise qui vise à mettre la formation en avant. Un projet qui plaît à AVB, à condition que cela soit bien structuré. "L'OM a pris cette décision de changer le projet de formation, et il faut que ce projet s'inscrive dans la durée. Cela n'est pas ma responsabilité. J'ai donné mes impressions à Jacques-Henri, je parlerai à Nasser (Larguet, le directeur du centre de formation de Marseille). Je veux que cela fonctionne bien et donc je prends des jeunes. Je les ai vus, je les connais maintenant, et, pendant la saison, je vais intégrer régulièrement les jeunes". A l'image de Maxime Lopez ou Boubacar Kamara ces dernières années, de nouveaux jeunes issus du centre de formation pourraient donc être jetés dans le grand bain sous les ordres de Villas-Boas.