OM - Mandanda évoque la saison ratée du club

Commentaire(s)
OM - Mandanda évoque la saison ratée du club
Mandanda et l'OM ont connu une saison très délicate.

L'Olympique de Marseille ne disputera aucune compétition européenne la saison prochaine, la faute a une saison manquée sur le plan collectif. Les cadres, notamment, n'ont pas été à la hauteur et en ont conscience, à l'image de Steve Mandanda. Dans une interview pour le CFC, le portier marseillais a évoqué les difficultés auxquelles il a été confronté sur le plan personnel cette année. "Physiquement, je me sens bien. Après mentalement c'est un peu plus compliqué parce qu'on a eu une saison, sur un plan collectif et personnel, très compliquée, très difficile donc on a hâte que ça se termine. Sur un plan personnel, ça a été difficile du début à la fin. Dès le premier match je me blesse, ensuite on essaie de revenir comme on peut mais il n'y a rien qui allait. Donc forcément si tous, individuellement on est pas performants, forcément collectivement on va pas s'en sortir."

Après une courte parenthèse anglaise, Mandanda est finalement revenu chez lui, à Marseille, où il a disputé sa onzième saison à l'occasion de l'exercice 2018/2019. Il a donc tout connu sous le maillot olympien et il l'avoue sans mal : cette saison est la plus compliquée qu'il ait connue jusqu'à présent. "Sur mes onze saisons passées ici, je pense que c'est la première où je passe complètement à travers. Où je suis pas performant, pas décisif. Pour ma part, j'ai ce devoir d'exemplarité et forcément quand on est pas performants c'est encore plus difficile , c'est plus difficile de prendre la parole parce qu'à partir du moment où t'es pas performant et que t'es pas exemplaire c'est difficile aussi d'être écouté. Je vais peut-être moins prendre la parole parce que je sais que je ne suis pas irréprochable. C'est un cercle vicieux parce qu'on a envie de se concentrer un peu plus sur ses performances et sur soi donc forcément on parle un peu moins et puis ça fait effet boule de neige et on se retrouve avec moins de leaders parce qu'on était pas mal dans cette situation."