OM - Villas-Boas, la L1, son pénalty raté : Benedetto revient sur ses débuts à Marseille

Commentaire(s)
OM - Villas-Boas, la L1, son pénalty raté : Benedetto revient sur ses débuts à Marseille
Dario Benedetto est encore en phase d'acclimatation.

Dans un entretien dans la presse argentine, Dario Benedetto a évoqué ses débuts à l'OM, marqués notamment par son pénalty manqué face à Nantes le week-end dernier.

Voilà plus de deux semaines que Dario Benedetto a posé ses valises à Marseille. Le nouveau "grantatakan" de l'OM, qui commence à peine à s'acclimater à son nouvel environnement et à la Ligue 1, sa première expérience en Europe à 29 ans, a raconté cette découverte au média argentin Clarin. "Le football français est différent de ce que j'avais l'habitude de vivre", a d'abord confié l'ex-buteur de Boca Juniors. "Ici, les défenseurs sont puissants mais en même temps très rapides (...) L'intensité à l'entraînement est totalement différente. On s'entraîne avec rapidité et intensité. Il y a des séances plus courtes que d'autres, mais elles sont toujours intenses, avec une forte dépense en oxygène."

Les supporters Marseillais, eux, ont retenu leur souffle à la 28e minute du match à Nantes (0-0), samedi dernier, quand leur nouveau numéro 9 a eu l'occasion de débloquer son compteur après que Dimitri Payet lui a laissé tirer un pénalty. Mais il s'est totalement raté en envoyant le cuir dans le kop sud de La Beaujoire. "C'était une pénalité de rugby", a-t-il ironisé, à froid. "C'est la première fois que je frappe aussi mal." S'il explique que "le ballon est très différente de celui du football argentin, très léger", Benedetto ne manque pas de faire son mea culpa : "je me suis penché en arrière... J'ai tout fait de travers."

André Villas-Boas n'a pas apprécié, ni manqué de rappeler que Payet a été préposé aux pénalties. "Il nous a dit que c'était la première et la dernière fois. Dimitri s'entraîne sur les pénalties, il en a la charge. Pour gagner en confiance, je lui ai demandé de frapper celui-ci, ça a mal tourné..." Benedetto a voulu bien faire, lui qui se sent redevable envers l'entraîneur portugais. "C'est une personne très respectueuse, j'ai une excellente relation avec lui. Il est responsable de mon arrivée, je dois le remercier avec des buts." Ce sera peut-être pour mercredi prochain, avec un déplacement à Nice dans le cadre de la 3e journée de Ligue 1.