à la une
Lundi 28 Septembre

OM - Villas-Boas met la pression sur la commission de discipline et pointe du doigt le PSG

Commentaire(s)
OM - Villas-Boas met la pression sur la commission de discipline et pointe du doigt le PSG
Villas-Boas met la pression 3E JOURNéE L1 INCIDENT NEYMAR-ALVARO

André Villas-Boas a pointé du doigt le PSG au cours de sa conférence de presse. L'entraîneur marseilalis a aussi mis la pression sur la LFP.

48 heures seulement après la victoire face au PSG lors du Classique, André Villas-Boas était de retour en conférence de presse pour évoquer la réception de Saint-Etienne jeudi, en match en retard de la 1ère journée. Mais forcément, de nombreuses questions tournaient autour du Classique de dimanche, et notamment des nombreux faits de jeu, que ce soit le possible crachat de Di Maria ou des potentielles insultes racistes d'Alvaro à l'encontre de Neymar.

Mais l'entraîneur portugais de l'OM a profité des caméras pour charger le PSG. "Je ne pense pas que l'arbitre a écrit, on n'a pas le rapport. Le Paris SG cherche des choses dans les vidéos. Pas tout, mais les choses qui les intéressent. Il y a eu pourtant le crachat de Di Maria, plusieurs fautes, des accusations, des échanges de paroles, des excès d'agressivité, une bagarre et j'en passe. Je suis curieux de voir ce qui va sortir de ça. Ce sont des images fortes, ce n'est pas une bonne façon de finir le derby.".

AVB a ensuite mis la pression sur la Ligue en donnant son avis sur les exclusions de Benedetto et Amavi. "C'est un peu de pression à la Ligue pour prendre des décisions et les mettre sous pression pour savoir s'il y a des influences ou non". Est-ce que je redoute des sanctions ? Déjà, en premier lieu, je trouve que l'expulsion de Benedetto n'est pas justifiée, il aurait dû être là contre Saint-Étienne. On va faire appel du jaune de Pape Gueye et Dario, c'est choquant, mais on laisse passer. On verra après le match de l'ASSE. Les autres, je ne sais pas. Amavi a essayé de calmer les choses et a été violemment agressé par Kurzawa" .