à la une

P.League - Une banderole "White Lives Matter" déclenche la polémique

Une banderole
Une banderole "White Lives Matter Burnley" a survolé l'Etihad Stadium lors de Manchester City-Burnley.

Comme lors de tous les matchs de la 30ème journée de Premier League, la rencontre entre Manchester City et Burnley (victoire 5-0 des Citizens) a débuté par un hommage au mouvement "Black Lives Matter". Mais peu de temps après que les joueurs aient posé un genou à terre en mémoire de Georges Floyd, les deux formations ont eu une très mauvaise surprise. Une banderole sur laquelle était inscrite "White Lives Matter Burnley" a survolé l'Etihad Stadium. Un message qui va visiblement à l'encontre de la cause défendue.

Invité à s'exprimer sur ce geste incompréhensible de la part de certains supporters des Clarets, le capitaine, Ben Mee, a fait part du sentiment de "honte et de tristesse de tout le vestiaire" au micro de Sky Sports. "Je ne veux pas que ce genre d'actions soit associé à mon club. Nous le condamnons totalement", poursuit le défenseur. Il assure que ces actes ne représentent "ni les joueurs ni la majorité des supporters". Le club de Burnley a également tenu à réagir à travers un communiqué, il "condamne fermement les actions des responsables de l'avion et de la bannière offensive qui ont survolé l’Etihad Stadium lundi soir". Le club, qui s'est excusé auprès de la Premier League, tient à rappeler son soutien sans faille vis-à-vis du mouvement, et indique travailler "pleinement avec les autorités pour identifier les responsables et prononcer des interdictions à vie".