Pays Bas - Les Oranje provoquent une peur bleue

Commentaire(s)
Pays Bas - Les Oranje provoquent une peur bleue
Wijnaldum et Depay font partie des cadres de la sélection batave.

Alors que sa qualification n'est pas encore assurée, la Hollande se présente déjà comme l'un des principaux candidats au titre pour le prochain Euro 2020, emmenée par une génération dorée et après une année écoulée tonitruante.

Trois jours après leur récital en Allemagne (victoire 2-4), les Pays-Bas tenteront d'enchaîner ce lundi soir en Estonie pour poursuivre leur remontée au classement du groupe C des qualifications à l'Euro (3es avec un match en moins). C'est avec un certain engouement que l'on retrouvera les Oranje, encore une fois très séduisants face à la Mannschaft vendredi soir. En fait, depuis février 2018 et la nomination de Ronald Koeman à sa tête, la sélection Batave ne déçoit plus. En 15 rencontres sur le banc, l'ancien défenseur du Barça présente un bilan de 7 victoires et 4 nuls pour 4 défaites, et un ratio de près de 2 buts par match.

S'il a tâtonné tactiquement lors des premiers mois, le système en 4-3-3 que Koeman a mis en place depuis près d'un an maintenant fonctionne à merveille. Pas forcément gage de sécurité défensive (7 buts encaissés sur les 4 derniers matchs), il permet à ses meilleurs joueurs de s'exprimer. On pense bien sûr à Frenkie de Jong, essentiel dans son rôle de sentinelle, mais aussi à Georginio Wijnaldum, un joueur de devoir capable de dépasser sa fonction de relayeur pour imposer un pressing très haut ou aller finir des actions, comme sur le dernier but inscrit contre l'Allemagne sur un service de... Memphis Depay.

Depay en feu en 2019

L'attaquant Lyonnais, qui peine encore à atteindre le même niveau en club, est l'un des joueurs les plus prolifiques au Monde sur le plan international, depuis quelques mois. Sur ses cinq matchs avec les Pays-Bas en 2019, il en est à trois buts et six passes décisives, et ce sans compter son implication sur deux autres réalisations hollandaises vendredi dernier. Leader offensif de son équipe, Depay en est aussi l'un des plus expérimentés, avec déjà 47 sélections à seulement 25 ans. Seuls Blind (29 ans/63 sélections), Babel (32 ans/57 sélections), Wijnaldum (28 ans/56 sélections) et le gardien Cillessen (30 ans/49 sélections) sont plus capés que lui dans le onze-type.

Paradoxalement, c'est en défense que cette équipe est la moins expérimentée. Malgré ses 28 ans, Virgil van Dijk ne compte que 27 sélections, à peine plus que son compère en charnière centrale Matthijs de Ligt (20 ans/16 sélections) et le latéral droit Denzel Dumfries (23 ans/8 sélections). Ces deux derniers font partie, avec De Jong (22 ans), Justin Kluivert (20 ans/Roma) et Donyell Malen (20 ans/PSV), auteur de son premier but pour sa première sélection contre l'Allemagne, de la nouvelle génération dorée des Pays-Bas. Celle qui devra faire oublier six ans d'absence sur la scène internationale (la dernière participation de la Hollande à une grande compétition remonte au Mondial 2014), dès l'été prochain à l'Euro. Avant cela, il s'agira de bien négocier la suite de cette campagne de qualification. A commencer par ce lundi soir, en Estonie.