PSG - Avant Dortmund, Tuchel tente d'évacuer la pression...

Commentaire(s)
PSG - Avant Dortmund, Tuchel tente d'évacuer la pression...
Thomas Tuchel, l'entraîneur du PSG. 8ES LDC

Face aux journalistes, Thomas Tuchel, l'entraîneur du PSG, s'est évertué à faire baisser la pression entourant son club à 24 heures de ses retrouvailles avec la C1.

C'est enfin le retour de la Ligue des Champions pour le Paris Saint-Germain. Ce mardi soir (21 heures), le club de la Capitale se présentera sur la pelouse du Signal-Iduna Park pour défier le Borussia Dortmund à l’occasion du match aller des 8èmes de finale de la compétition. Une rencontre que les Rouge-et-Bleu abordent relativement sereins, malgré les échecs répétés des dernières saisons. En effet, en conférence de presse ce lundi soir, Thomas Tuchel a réfuté l'idée que son équipe soit encore traumatisée par ces différentes éliminations successives. Selon ses dires, seule l'envie de grandir et de se développer est présente dans les rangs parisiens.

À lire aussi : Tuchel met fin au suspense pour Neymar

"Juste après le match face à Manchester United, j’ai dit à l’équipe que nous reviendrons, qu'on aurait l’occasion car ça serait bon signe d’arriver encore là. On peut perdre, perdre bizarrement, perdre terriblement, comme on l'a fait. Nous avons été tristes. Ce n'est même pas le mot en fait. J'étais mort mentalement après ce match face à Manchester. Mais c’est du sport, pas plus. Ça arrive de perdre, on veut éviter mais on doit apprendre. C'est nécessaire d’accepter et de revenir. C'est absolument nécessaire de revenir avec joie et des sourires. C’est du sport, de la compétition et nous sommes encore là", a d'abord expliqué le technicien allemand devant les journalistes.

À lire aussi : Tuchel partage l'avis de Guardiola pour gagner en LDC

"On a encore dans la tête ces choses contre le Barça, le Real Madrid, Manchester United", a-t-il ensuite admis, se montrant philosophe mais évidemment ambitieux à la veille de cette nouvelle échéance capitale. "Peut-être que ce sera encore plus difficile cette année, mais on veut jouer la Ligue des Champions. On a fait une phase de groupe excellente et on a un grand challenge. C’est un match difficile, on ne peut pas contrôler le résultat mais on doit se contrôler. C'est une situation pour profiter, pour combattre tous ensemble et gagner ce challenge contre Dortmund", a-t-il poursuivi, et de conclure sans équivoque : "Nous devrons montrer un grand visage demain".