à la une
Mardi 24 Novembre

PSG - En défense, des absents et des absences

Commentaire(s)
PSG - En défense, des absents et des absences
Kimpembe et la défense du PSG ont beaucoup de mal 24E JOURNéE L1

Après s'être fait peur contre Nantes en début de semaine dernière, le PSG a de nouveau montré des signes inquiétants en défense face à l'OL. Des zones d'ombres à neuf jours du déplacement à Dortmund.

Après Nantes mardi, le Paris Saint-Germain a montré, hier soir, de nouveaux errements défensifs inquiétants, à neuf jours du huitième aller de Ligue des Champions. Si les deux matchs se sont soldés par des victoires, respectivement 2-1 et 4-2, les défenseurs parisiens sont pointés du doigt, notamment lorsqu'ils encaissent vague sur vague et multiplient les erreurs dans des zones dangereuses. Et forcément, ces faiblesses défensives ont animé les débats hier soir.

Au sortir de la rencontre face à l'OL, Thomas Meunier est revenu sur les deux deuxièmes mi-temps ratées face à Nantes et Lyon. "C'est un peu comme à Nantes (victoire 2-1 mardi), même scénario, où la première mi-temps est juste excellente et la deuxième, on fait beaucoup d'erreurs. Il y a surtout un regain d'énergie à un moment donné vers la 65e, la 70e minute, qui nous a permis d'émerger. C'est une question d'équilibre, à un moment donné on s'est retrouvés acculés parce que défensivement ils étaient en supériorité, ça a été là le gros problème". Le Belge reste toutefois confiant pour les prochaines échéances et notamment le déplacement au Signal Iduna Park le 18 février prochain.

Les absences de concentration de Kehrer et Kimpembe mettent en lumière les absences de Marquinhos et T.Silva

Tuchel, quant à lui, a essayé de trouver des excuses à ses joueurs en conférence de presse. "On peut trouver des choses mais on joue beaucoup et des erreurs arrivent. On va en parler mais je ne suis pas sûr que ce soit le moment pour être trop critique. On va parler des erreurs si on en a fait et on doit rester dans le match mentalement. Mais on a gagné et on a montré une belle réaction" concède l'Allemand. Handicapée par les blessures de Thiago Silva et Marquinhos, la charnière centrale Kehrer-Kimpembe, deux joueurs agressifs qui préfèrent jouer très haut sur le terrain, interroge après deux prestations en demi-teinte. En effet, les absences de concentration sont récurrentes chez les deux jeunes défenseurs et les erreurs défensives se multiplient, à l'image de la talonnade ratée de Kimpembe contre Nantes ou son tacle mal maîtrisé qui aurait pu lui valoir un carton rouge juste avant la pause face à Lyon.

Certes, les deux Parisiens prennent des risques, souvent pour la bonne cause (récupération haute, pressing, grosse intensité physique), mais restent vulnérable lorsque les ballons partent dans leur dos. Pour Tuchel toutefois, cette charnière est "un bon mix entre les deux car ils ont le même style pour défendre, ils aiment défendre en avançant, ils sont jeunes, très agressifs, et aiment jouer l'un avec l'autre". Le retour des Brésiliens, à l'entraînement depuis samedi, pourrait toutefois permettre au technicien de compenser les failles affichées ces derniers jours en faisant un compromis entre la puissance de Kehrer ou Kimpembe et la justesse d'un Thiago Silva ou d'un Marquinhos. Si Paris inquiète, Dortmund a aussi montré une vraie fébrilité ce week-end face au Bayer Leverkusen (défaite 4-3). De quoi offrir une rencontre des plus spectaculaires ?