à la une

PSG - La forme de Mbappé, les progrès de son équipe, le mercato... Pochettino se confie (compte-rendu)

Mauricio Pochettino, l'entraîneur du Paris Saint-Germain.
Mauricio Pochettino, l'entraîneur du Paris Saint-Germain. 20E JOURNéE L1

Deuxième de Ligue 1 (39 points) à un point du leader lyonnais, le Paris Saint-Germain se déplacera sur la pelouse du SCO Angers, samedi soir (21 heures, Stade Raymond-Kopa), lors de la 20ème journée. À la veille de cette affiche, Mauricio Pochettino, l'entraîneur des Rouge-et-Bleu, a fait face à la presse. Les principales déclarations du technicien argentin sont à retrouver ci-dessous.


Kylian Mbappé

"Je suis très content avec son rendement. C'est un joueur très important pour nous. Il fait de gros efforts pour l'équipe. Je suis heureux pour ses efforts et son implication contre l'OM. Il y a des choses à améliorer et à travailler mais je suis satisfait de son match et de son rendement. Les gens attendent toujours beaucoup de lui mais je suis très content de ce qu'il fait et les buts vont arriver vite".

Kylian Mbappé (bis), au repos ?

"Il y a plein de mythes concernant la gestion physique des joueurs. Ce sera notre décision et on prendra la meilleure décision pour chaque joueur. Ce sera un choix pris avec le staff médical, avec toutes les informations. Kylian est en condition, il vient de jouer trois matches. Le fait de marquer des buts viendra avec le temps je n'en doute pas. Mais nous prendrons les décisions dans le privé, je n'aime pas en parler en public".

Le rôle de Marco Verratti

"Le plus important c'est que l'on a beaucoup de joueurs de qualité dans l'équipe. On a plusieurs options et on droit trouver la meilleure position pour chaque joueur. Je cherche la meilleure animation pour l'équipe et c'est plus facile avec des joueurs qui possèdent autant de talent".

La célébration de Neymar après son but face à l'OM

"On est très content de la victoire contre l'OM. C'était notre troisième match et nous avons eu un titre. C'était un match qu'il faillait gagner, on en avait parlé avec Leonardo. Les joueurs ont fait du bon travail. Le geste de Neymar était spontané. Merci aux joueurs d'assimiler notre méthode. Nous avons une bonne relation avec Neymar et avec tous les joueurs".

Le mercato hivernal

"La vérité c'est que l'on n'a pas eu le temps de penser à cela. On est arrivé depuis 13 jours et on n'a déjà pas eu le temps de dormir plus de trois ou quatre heures. C'est Leonardo qui travaille, nous on discute et on parle avec lui. Il n'y a rien à communiquer à la presse".

Les progrès affichés par son équipe face à l'OM

"Il y a une progression sur le jeu en équipe et quelques progrès dans l'organisation offensive et défensive. On a vu une équipe plus compacte. Nous devons avoir des standards minimaux lors de chaque match et à partir de là on aura la possibilité de s'améliorer et d'aller de l'avant. L'équipe a assimilé ce que l'on attend d'elle à chaque rencontre".

Marco Verratti

"Je suis très content avec Marco. On ne découvre pas son talent. C'est un meneur de jeu qui peut jouer partout et il a de grandes qualités. Il peut s'adapter à toute les situations. Quand il a le ballon, il peut le monopoliser et donner du sens au collectif".

La concurrence entre Mauro Icardi et Moise Kean

"Ce sont deux joueurs de talent mais avec des qualités différentes. Avec tous nos matchs à jouer on pourra faire en fonction de la forme de chacun. On est content de retrouver Mauro et il va continuer à travailler à sa reconstruction physique. C'est difficile de donner à tous les joueurs du temps de jeu. Il faut être patient et les joueurs doivent être prêt et répondre présent".

Son adaptation au PSG

"La séduction de la part du staff technique c'est important. Le premier contact avec les joueurs est fondamental car les gens sont dans l'attente. Cela permet d'ouvrir les portes vers une bonne relation et un dialogue fluide. Aujourd'hui c'est un aspect très important dans le football et de la relation entre le staff et les joueurs. La première impression c'est un moment clé. Je ne peux pas expliquer ma méthode car Guilhem (Balagué) le fera dans un autre livre (sourire)".