PSG - La grosse mise au point de Leonardo sur le dossier Neymar

Commentaire(s)
PSG - La grosse mise au point de Leonardo sur le dossier Neymar
Leonardo a fait le point sur le cas Neymar. MERCATO

Le directeur sportif parisien, Leonardo, a fait le déplacement à Metz vendredi soir pour assister à la victoire du PSG (0-2). Après la rencontre, il s'est longuement arrêté en zone mixte pour répondre aux questions des journalistes.

A quelques jours de la fin du mercato plus que jamais animé par le dossier Neymar, Leonardo était à Saint-Symphorien vendredi soir. Mais évidemment, l'évocation du possible transfert du Brésilien arrive toujours tôt ou tard et le directeur sportif a fait le point sur la situation après la rencontre. "Je pense que notre position a toujours été claire, ils ont toujours su ce qu'ils voulaient, elle était claire dans tous les sens et la première fois qu'on a eu une proposition écrite officielle de Barcelone, c'était le 27 août donc à cinq jours de la fin du mercato, et on a même été ouverts à parler avec d'autres joueurs pour faire l'opération. Et après, on n'a jamais eu d'accord écrit par rapport à nos conditions" a-t-il dévoilé, avant d'affirmer qu'aucun accord n'avait été trouvé pour l'heure. "Aujourd'hui, vu ce qu'on a demandé et ce qu'on a eu comme proposition, il n'y a pas d'accord aujourd'hui. C'est ça la situation. S'il va y en avoir un ? Je ne sais pas, ça dépend de Barcelone (sourire)."

Par la suite, Leonardo a reconnu que le temps pressait les deux parties et que tout pouvait arriver jusqu'à la fermeture du marché. "Honnêtement, on a pensé à une deadline mais, aujourd'hui, on est à trois jours de la fin du mercato, il y a une deadline naturelle, c'est pour ça qu'on cherche à comprendre mais aujourd'hui, je vois que l'accord n'est pas arrivé. On était même ouverts à parler de joueurs (à inclure) mais aujourd'hui, on est à trois jours de la fin du mercato !". Alors qu'un journaliste a exigé de la transparence de sa part, le DS parisien n'a pu réprimer un rire. "La proposition a été claire pour tout le monde : c'est très clair. Transparent ? Ahahahahah. Tout le monde impliqué dans les négociations sait notre position et ce qu'on a aujourd'hui, et on n'a pas d'accord" a-t-il réaffirmé, puis de rappeler que le PSG ne retiendrait pas Neymar en cas d'offre jugée satisfaisante. "On a toujours dit depuis le début... S'il arrive une proposition qui nous satisfait, il peut partir. Ce n'était pas le cas. Il est sous contrat avec nous, c'est clair et il n'y a pas d'accord jusqu'à présent !"

Une arrivée de Dembélé toujours possible ?

S'il a rappelé que Neymar est un joueur qu'il "apprécie" et qui est "important", Leonardo n'a pas caché que la situation rendait leur relation particulièrement délicate. "Et on dit la vérité, la relation aujourd'hui n'est pas la relation la plus tranquille qui existe, c'est une relation qui est là et compliquée, il s'est passé des choses qu'on cherche à régler, à parler. On a ouvert la possibilité à son départ, mais seulement à nos conditions, et elles ne sont jamais arrivées" a-t-il confié. Le directeur sportif brésilien a également rappelé que l'une des conditions majeurs à un départ de Neymar était l'inclusion dans le deal d'un joueur capable de remplacer la star auriverde. "La condition de son départ a toujours été liée, vu qu'il n'y avait aucun club qui avait l'argent pour l'acheter de façon claire, d'avoir un remplaçant dans le deal et peut-être d'autres joueurs pour compléter et atteindre le montant dont j'ai parlé. On était ouverts à ça et on a toujours essayé dans les effectifs des autres équipes quelques joueurs qui pouvaient être dans la négociation."

Et justement, la cible prioritaire des Parisiens depuis plusieurs semaines se nomme Ousmane Dembélé. Néanmoins, les médias s'accordent depuis plusieurs jours pour dire que le Français aurait refusé de rejoindre le club de la capitale. Leonardo, lui, tient un discours bien différent. "Par rapport à Dembélé, je pense qu'il a su qu'il devait partir quelque chose comme le 27 (août)... C'est plus compliqué mais, honnêtement, on n'a pas eu un non de lui. On a eu des réactions, publiques même, mais on n'avait pas d'accord avec Barcelone pour savoir si le joueur était d'accord ou non. Si on n'a pas d'accord avec le club, on ne peut pas partir pour une négociation avec les joueurs inclus dans celle-ci. On n'a jamais eu d'accord écrit, formel, avec Barcelone pour dire qu'on va voir plus loin" a-t-il affirmé. Enfin, concernant une éventuelle nouvelle réunion entre les dirigeants catalans et parisiens, le DS du PSG a affirmé qu'il n'y "a rien de prévu".