PSG - La méthode Tuchel laisse perplexe

Commentaire(s)
PSG - La méthode Tuchel laisse perplexe
Thomas Tuchel est dans la tourmente. 12E JOURNéE L1

Pour la troisième fois déjà cette saison, le Paris SG s'est incliné, vendredi soir, en Ligue 1 face à Dijon (2-1). Ce revers ne fait qu'accroître les interrogations autour de la méthode de Thomas Tuchel.

Sans Thiago Silva ou encore Marco Verratti au coup d'envoi à Gaston-Gérard, le PSG s'est pris les pieds dans le tapis à Dijon (2-1, analyse et notes) vendredi soir. Suffisants, fébriles défensivement, maladroits offensivement, les Parisiens n'ont quasiment rien réussi et les choix effectués par Thomas Tuchel avant le match n'ont, eux non plus, pas convaincu. Avec cette nouvelle défaite, le Paris SG du technicien allemand s'est déjà incliné à 11 reprises en 71 matchs depuis son arrivée sur le banc. Un bilan décevant au vue de l'effectif parisien, d'autant plus que Thomas Tuchel a reçu cet été des renforts à des postes où il réclamait des arrivées depuis plusieurs mois. Malgré cela, il s'entête à faire jouer certains joueurs à des postes peu naturels pour eux, comme le fait remarquer Le Parisien.

A Dijon, l'ancien coach du Borussia Dortmund a aligné d'entrée Diallo, Marquinhos, Bernat, Paredes et Gueye. Alors que le défenseur brésilien évolue essentiellement dans un rôle de sentinelle depuis le début de saison, Tuchel a décidé de le faire reculer en défense centrale pour faire glisser Diallo dans le couloir gauche et mettre Bernat dans un rôle de relayeur. Sans repaire, le capitaine parisien du soir a pris l'eau tandis que Diallo a éprouvé quelques difficultés face à la vitesse de ses adversaires. Conscient que rien ne fonctionnait, l'Allemand a tenté de réagir en passant à une défense à trois, forçant Bernat, entre autres, à changer complètement de rôle en cours de jeu puisqu'il s'est positionné en piston à gauche lors de la deuxième mi-temps. Ainsi, ces incohérences au niveau des compositions faites par l'entraîneur parisien interrogent.

Un discours qui a de plus en plus de mal à passer

Qui plus est, Thomas Tuchel semble avoir de plus en plus de mal à se faire entendre auprès de ses joueurs. Comme l'indique L'Equipe ce dimanche, il aurait du mal à trouver les mots justes, notamment lorsque son équipe se retrouve dos au mur. De plus, les joueurs n'auraient pas vraiment apprécié les critiques de leur entraîneur concernant leur manque d'implication lors de la seconde période face à l'Olympique de Marseille le weekend dernier. Au delà des joueurs, c'est également au dessus que des signes d'agacement se font remarquer. Vendredi soir, à quelques minutes du coup de sifflet finale, Leonardo a quitté les tribunes, visage fermé, pour rejoindre les vestiaires. Thomas Tuchel se sait menacer et serait donc bien inspiré de trouver les solutions aux maux de son équipe.