à la une

PSG - La pelouse de Pau effraie les Parisiens

Commentaire(s)
Tuchel est inquiet
Tuchel est inquiet 8ES CDF

Tous les yeux seront tournés, ce mercredi, du côté de Pau pour la rencontre face au Paris Saint-Germain. Si le PSG est donné largement favori pour ce match de Coupe de France, les Parisiens sont très inquiets concernant l'état de la pelouse...

Le Paris Saint-Germain a un déplacement périlleux du côté de Pau, ce mercredi (18h30), dans le cadre des huitièmes de finale de Coupe de France. S'il s'attend à un match compliqué face à une valeureuse équipe qui a éliminé Bordeaux au tour précédent, Tuchel se méfie, surtout, de l'état désastreux de la pelouse du stade du Hameau. En effet, du sable vert a été dispersé sur le terrain pour le protéger, tandis que la pelouse a été bâchée pour tenter de la conserver.

"On a vu le terrain de Pau contre Bordeaux. On doit s'adapter. Neymar et Mbappé peuvent jouer sur un terrain comme ça" explique Thomas Tuchel. Toutefois, l'Allemand devrait effectuer un turn-over pour la rencontre et il parait probable que les deux superstars parisiennes restent dans la capitale pour éviter une blessure, à 20 jours du match face à Dortmund. "Mais après Lille, c'est peut-être trop. Il y a eu beaucoup de stress lors des derniers matchs. Il faut toujours gagner, donc on doit réfléchir. On décidera après l'entraînement". Dagba, lui aussi passé par la salle de presse, a également réagi à l'état du terrain. "J'ai vu la pelouse il y a une heure. C'est vrai que ça va être compliqué. Il ne faudra rien lâcher, tout donner. Le terrain, ce n'est pas une excuse, parce qu'il n'est pas top pour les Palois non plus".

L'entraîneur allemand affiche donc la plus grande méfiance avant d'affronter Pau et n'attend pas un énorme match de son équipe. "Nous sommes préparés pour le pire, pour un match dur, serré, pour combattre contre une équipe de Coupe. Peut-être que ce ne sera pas notre meilleur match, qu'on ne sera pas extraordinaires. Il faut jouer calme, tranquille, sérieux". Paris affiche donc sa grande méfiance avant ce déplacement périlleux !