Facebook Twitter Google+

PSG - Les clans du vestiaire reviennent au coeur des débats !

L'effectif du PSG se divise en plusieurs clans...
PSG - Les clans du vestiaire reviennent au coeur des débats !

L'idée selon laquelle le vestiaire du PSG est divisé par une lutte de pouvoir entre plusieurs clans, déjà évoquée après l'affaire du pénaltygate qui avait opposé Neymar à Cavani en début de saison, refait surface une semaine après l'élimination du PSG en Champions League.

"Quand il n'y a aucun lien, ça ne peut pas fonctionner. J'ai vécu cette situation et je sais pourquoi cela arrive. Il n'y avait pas de connexion sur le terrain..." Ces déclarations signées Dani Alves, en début de semaine, ont provoqué la même réaction chez nos confrères du Parisien et de Marca. Ce mercredi, les deux journaux font un état des lieux du vestiaire du Paris St-Germain et en arrivent à la même conclusion : les clans qui le composent le divisent de plus en plus.

Nos confrères, français comme espagnols, semblent s'être mis d'accord pour séparer le clan des "Latinos" (Pastore, Lo Celso, Di Maria, Berchiche, Cavani), celui des français (Rabiot, Areola, Kimpembe, Kurzawa, Mbappé) et celui des brésiliens, devenu omnipotent depuis l'été dernier. On y retrouve Neymar, Marquinhos, Thiago Silva, Dani Alves et... Kevin Trapp, qui doit sa présence ici au fait que sa compagne est brésilienne. Décris comme opposés, ces trois pôles ne seraient mis en lien que par les "électrons libres", Thiago Motta et Marco Verratti.

Motta et Verratti en électrons libres

Le premier, doyen du groupe, parvient ponctuellement à fédérer tout ce petit monde par le respect qu'il impose, tandis que le second, à l'aise avec plusieurs langues (espagnol, italien, français) et réputé pour sa bonhomie, arrive à se faire aimer de tous. Julian Draxler et Thomas Meunier sont quant à eux présentés comme plus indépendants, voire marginaux, quoiqu'assez proches du clan français. Et au milieu de tout ce melting-pot, navigue Unai Emery...

PSG

Publié par ,

Paris SG