PSG - Les confidences de Mauro Icardi sur sa concurrence avec Edinson Cavani

Commentaire(s)
PSG - Les confidences de Mauro Icardi sur sa concurrence avec Edinson Cavani
Icardi évoque la concurrence avec Cavani

Mauro Icardi s'est longuement confié à la Gazzetta dello Sport ce mercredi. L'attaquant argentin, arrivé cet été au Paris Saint-Germain, a notamment évoqué sa concurrence avec Edinson Cavani.

Annoncé comme une personnalité sulfureuse depuis plusieurs années, Mauro Icardi réalise, pour le moment, des débuts sans faute au PSG. L'attaquant de 26 ans, qui est arrivé le 2 septembre à Paris, a notamment accepté de serrer les dents en jouant blessé face au Real Madrid afin de compenser les absences de Kylian Mbappé, Neymar et Edinson Cavani, et a déjà trouvé deux fois le chemin des filets : face à Galatasaray en LDC et contre Angers en Ligue 1.

Depuis son arrivée, Maurio Icardi a eu pas mal de temps de jeu pour se remettre à point physiquement grâce notamment aux nombreuses blessures dans l'effectif parisien. Mais l'Argentin en est conscient, il faudra bientôt gagner sa place à l'entraînement. "Neymar, Mbappé, Cavani sont très forts. Ça fait plaisir de jouer avec des fuoriclasse qui peuvent changer les matches jusqu’au dernier moment, comme Neymar" explique-t-il dans un long entretien à la Gazzetta dello Sport. Toutefois, ce dernier s'est rapidement intégré au vestiaire, grâce notamment à la langue espagnole. "Je les découvre encore un peu. En dehors du terrain aussi. On est parti voir le match à Lyon avec Mbappé par exemple. J’ai découvert un super vestiaire. Ça parle beaucoup espagnol, ça m’aide beaucoup".

Annoncé comme le potentiel successeur d'Edinson Cavani (32 ans), en fin de contrat dans un an, Icardi -prêté avec option d'achat par l'Inter Milan-, est en concurrence directe avec le Matador. Une adversité "positive" comme l'explique l'Argentin. "C’est une concurrence positive. Durant cette période, Edi était blessé, j’ai pu jouer rapidement. Mais quand il reviendra, ce sera au coach de choisir le meilleur, en fonction du match et de nos caractéristiques. Avec Edi, j’ai une super relation, il n’y a pas de rivalité mais une concurrence saine". De la sérénité qui fait beaucoup de bien au Camp des Loges.