à la une
Mercredi 25 Novembre

PSG - Les dessous de la mise à l'écart de Ben Arfa

Commentaire(s)
Hatem Ben Arfa regardera PSG-Arsenal depuis les tribunes du Parc des Princes.
Hatem Ben Arfa regardera PSG-Arsenal depuis les tribunes du Parc des Princes.

Unai Emery a décidé de ne pas retenir Hatem Ben Arfa dans son groupe pour la réception d'Arsenal ce mardi. Ce matin, on sait comment et pourquoi le milieu offensif du PSG a été écarté...

Depuis le début de la saison, Hatem Ben Arfa a pris l'habitude de s'assoir sur le banc de touche parisien. Mais ce soir, c'est dans les loges du Parc des Princes qu'il devra prendre place. Un confort dont l'international tricolore se serait bien passé, puisqu'il aurait forcément aimé prendre part à l'entrée en lice du PSG en Champions League, contre Arsenal. Sa déception est d'autant plus grande qu'il n'avait absolument pas prévu d'être écarté par son entraîneur, Unai Emery.

Un entraînement individuel ce mardi

Il l'a appris seulement hier, à l'issue de la séance d'entraînement à huis clos au Camp des Loges. C'est l'adjoint d'Emery, Juan Carlos Carcedo, qui, selon Le Parisien, l'a informé le premier de son absence dans le groupe... Avant de le convoquer à un entraînement individualisé, aujourd'hui. Un véritable "affront", juge le quotidien francilien, qui n'exclut pas que l'entraîneur basque du PSG ait voulu "humilier" l'ancien Niçois.

Une thèse qui prend corps dans les colonnes de L'Equipe, où l'on apprend qu'Emery ne cesse de répéter, en interne, que le choix de recruter Ben Arfa n'était pas le sien - le président Nasser al-Khelaïfi était effectivement à l'origine de l'intérêt du PSG - , et qu'il tient à son milieu offensif "des propos très durs". "Emery ne l'aime pas", confirme-t-on d'ailleurs au sein de l'entourage du numéro 21. Au point de faire le choix d'une mise à l'écart dénuée de toute considération sportive, et qui pourrait rapidement le mettre en porte à faux en cas de mauvais résultat ce soir ? C'est là l'un des mystères du feuilleton Emery/Ben Arfa. Et celui-ci ne fait que commencer...