PSG - Tuchel annonce la couleur pour Mbappé et Cavani

Commentaire(s)
PSG - Tuchel annonce la couleur pour Mbappé et Cavani
Kylian Mbappé et Edinson Cavani, les attaquants du Paris Saint-Germain. 3E JOURNéE LDC

En conférence de presse, Thomas Tuchel, l'entraîneur du Paris Saint-Germain, s'est exprimé au sujet des situations de Kylian Mbappé et Edinson Cavani.

Impérial en Ligue des Champions (deux succès en deux sorties) et en tête de sa poule (A), le Paris Saint-Germain s'apprête à défier la formation belge du Club Bruges, mardi soir (21 heures). À la veille de cette affiche, Thomas Tuchel, l'entraîneur parisien, a tenu son traditionnel point presse. L'occasion pour lui d'affirmer qu'il ne sait pas encore si Kylian Mbappé commencera ou terminera le match.

"Je n’ai pas de doute. J'ai dix-sept joueurs à ma disposition et trois gardiens. Mais je pense que c’est trop pour Kyllian (Mbappé) de jouer 90 minutes, on doit réfléchir s'il commence ou termine le match", a révélé le technicien allemand devant les journalistes, et de préciser d'emblée : "C’est sensiblement la même chose pour Edinson Cavani. Tous les autres peuvent jouer 90 minutes. J’ai une idée du onze de départ pour demain mais il y a encore un entraînement donc je vais attendre."

À lire aussi : Cavani n'entrerait plus dans les plans de Tuchel

De retour dans le groupe parisien lors du déplacement à Nice, vendredi soir (1-4), Edinson Cavani n'a pas disputé la moindre minute de la rencontre face aux Aiglons. Si l'on se fie aux déclarations de son entraîneur, "El Matador" ne bénéficiera pas de passe-droit pour retrouver une place de titulaire : "Je ne pense pas à la hiérarchie, je pense aux solutions pour l’équipe en fonction des matches. Ce sont les seules questions que je me pose. Ce n’est pas une question de hiérarchie", a-t-il assuré.

À lire aussi : Le groupe parisien pour aller à Bruges

"Mais je suis super heureux que Kylian et Edinson soient revenus avec nous", a-t-il poursuivi, et de prévenir ses deux joueurs, qui ne sont pas encore à 100% de leurs moyens : "Ils ont été absents longtemps, et les autres ont profité de l’occasion pour montrer de belles choses..." La patience semble donc de mise pour les internationaux français et uruguayen, qui gardent quand même les faveurs, publiques en tout cas, du technicien : "On est quand même plus forts avec les deux."