PSG - Tuchel et Leonardo valident le 4-4-2

Commentaire(s)
PSG - Tuchel et Leonardo valident le 4-4-2
Tuchel est satisfait du 4-4-2 18E JOURNéE L1

Après une expérimentation ratée face au Real Madrid le 26 novembre dernier, le 4-4-2 du PSG fait petit à petit ses preuves. Essayé face à Montpellier la semaine passée (victoire 2-1), le système de Thomas Tuchel a été reconduit avec brio contre Galatasaray (5-0) puis hier contre Saint-Etienne (4-0). Il faut dire qu'en l'espace de trois semaines, les Parisiens ont complètement changé leur état d'esprit puisqu'ils ont laissé, derrière eux, une équipe coupée en deux à Madrid pour un groupe solidaire et appliqué dans les tâches défensives. Neymar et Mbappé y sont forcément pour quelque chose puisqu'ils sont beaucoup plus impliqués défensivement et cela permet au technicien d'envisager, sur le long terme, la mise en place de ce système, qui permet d'aligner ses 4 attaquants vedettes. "J'avais un avis après Madrid sur cette possibilité. Mais en Ligue des champions, on a joué cinq matches en 4-3-3 et on a gagné douze points avec ''Marqui'' (ndlr : Marquinhos), Marco (Verratti) et Idrissa (Gueye) au milieu. Ce n'était pas le moment alors de tout changer. Si on veut jouer avec quatre joueurs offensifs, tout le monde doit être prêt pour défendre. Il faut être prêt à des choses comme ça" rappelle Tuchel hier en conférence de presse. "Je ne suis pas là pour montrer qu'on a toujours raison mais pour trouver des solutions. C'est le moment d'essayer. On reste sur trois matches extraordinaires avec des joueurs qui font des efforts".

Le directeur sportif Leonardo a également évoqué le nouveau dispositif parisien en zone-mixte. "Là, maintenant, tu as presque tout l'effectif à disposition, c'est pour cela qu'on essaye ce système. Mais après il y a l'implication que les joueurs ont montré aujourd'hui. Donc pourquoi ne pas renouveler ce schéma ? Et l'important est d'avoir un plan A et un plan B, une équipe doit toujours avoir deux systèmes bien entraînés implantés dans la tête et aujourd'hui c'était possible de mettre sur le terrain beaucoup de joueurs offensifs tous ensemble" avoue-t-il. "Je pense que ça marche bien et ça se voit vraiment qu'il y a encore une marge à atteindre".