Qualifs Euro 2020 - Accrochés, les Bleus devront encore patienter... (résumé et notes France-Turquie)

Commentaire(s)
Qualifs Euro 2020 - Accrochés, les Bleus devront encore patienter... (résumé et notes France-Turquie)
L'équipe de France et la Turquie se sont séparées sur un match nul (1-1), ce lundi soir. QUALIFS EURO 2020

Ce lundi soir, au Stade de France, l'équipe de France et la Turquie se sont quittées sur un score de parité (1-1), dans le cadre des éliminatoires pour l'Euro 2020. Les Bleus, dominateurs mais en manque de réalisme, devront encore patienter pour valider leur qualification pour le tournoi continental.

Qualification Euro 2020 - Stade des groupes / Groupe H

France
1 - 10 - 0 Turquie
O. Giroud 76'
81' K. Ayhan

Dans un Stade de France copieusement garni et festif, la soirée débutait de belle manière avec une très bonne ambiance et des hymnes nationaux parfaitement respectés. Les Bleus, eux, avaient plus de mal à rentrer dans leur soirée et dans leur rencontre. Les dix premières minutes étaient turques, les visiteurs enchaînant les séquences intéressantes. Privés de ballon, les Tricolores sortaient finalement de leur torpeur au quart d'heure de jeu, et de belle manière ! Sur un bon service de Lucas Hernandez, Kingsley Coman se fendait d'une remise magnifique en talonnade pour Antoine Griezmann. L'attaquant du Barça filait alors seul au but et plaçait un intérieur du gauche, brillamment détourné de la main droite par le dernier rempart turc. Dans la continuité de l'action, Moussa Sissoko récupérait le cuir au point de penalty et tentait à son tour sa chance. Sans plus de réussite puisque sa frappe puissante du pied gauche était, elle aussi, magnifiquement stoppée par un Mert Günok chaud bouillant (16ème).

Dans un gros temps fort, les Tricolores imposaient désormais un gros rythme à la partie et ne laissaient pas la moindre seconde de respiration à la Turquie, incapable d'aligner trois passes. Sur une frappe rasante du gauche, Moussa Sissoko, plutôt très en jambes ce soir, mettait à nouveau Mert Günok à contribution (25ème). Ce dernier voyait ensuite la magnifique frappe enroulée du gauche d'Antoine Griezmann, décochée des vingt-cinq mètres, chatouiller son montant droit (36ème). Intenses et précis techniquement, les protégés de Didier Deschamps montraient, comme ils l'avaient annoncé devant les médias, leur meilleur visage. Mais la réussite dans le dernier geste n'était malheureusement pas au rendez-vous et le retour aux vestiaires des coéquipiers de Steve Mandanda se faisait sur un score nul et vierge.

Hakan Calhanoglu et Olivier Giroud font la différence !

Après la pause, Hakan Calhanoglu était lancé dans la bataille, en remplacement de Okay Yokuslu. Le milieu de terrain du Milan AC se montrait rapidement à son avantage et permettait à sa sélection de remettre, un peu plus, le pied sur le cuir. Sur un coup-franc parfaitement botté depuis la droite du terrain, il flirtait même avec une passe décisive pour Burak Yilmaz, finalement signalé hors-jeu (50ème). Les Bleus répondaient quelques minutes plus tard par une montée rageuse de Lucas Hernandez, qui n'attrapait pas le cadre sur sa tentative du gauche (56ème). Pas plus de réussite, en face, lorsque Burak Yilmaz, sur un nouveau bon service de Hakan Calhanoglu, expédiait sa frappe au-dessus du but français (59ème). Plus équilibrée, la partie restait quand même globalement dominée par les Bleus, qui continuaient de mettre la pression sur la cage turque. À l'image de Raphaël Varane, qui, sur un corner frappé par Kingsley Coman, s'élevait plus haut que tout le monde pour placer une tête décroisée, hors cadre (70ème). Pour amener un peu plus de poids à l'attaque française, Didier Deschamps lançait alors Olivier Giroud (72ème), buteur décisif dans la courte victoire glanée en Islande vendredi soir (0-1). L'avant-centre des Bleus se mettait très vite dans le bain et, en mettant la pression sur Merih Demiral, poussait l'axial turc à la faute.

En effet, ce dernier, en voulant dégager le ballon de la tête, s'envoyait le cuir sur son propre bras (75ème). Mais le corps arbitral ne bronchait pas, malgré les protestations du camp tricolore... Sur le corner qui suivait, botté depuis le côté droit par Antoine Griezmann, Olivier Giroud se faisait alors justice lui-même, plaçant une tête décroisée gagnante (1-0, 76ème). Le Stade de France pouvait chavirer de bonheur suite au 38ème but marqué en sélection par l'ancien montpelliérain, les Bleus étaient alors virtuellement qualifiés pour l'Euro 2020. Une qualification et un avantage au tableau d'affichage que les protégés de Didier Deschamps ne conservaient que six petites minutes... Sur un long coup-franc frappé par Hakan Calhanoglu, Kaan Ayhan reprenait de la tête au deuxième poteau et trompait Steve Mandanda à bout portant (1-1, 82ème). Les visiteurs pouvaient ensuite - encore - compter sur Mert Günok pour repousser une dernière tentative vicieuse de Jonathan Ikoné (88ème) et conserveur leur invincibilité face aux Bleus. Suite à ce partage des points, l'équipe de France reste deuxième de sa poule à égalité de points (19) avec son adversaire du soir. Les Bleus devront donc valider leur billet pour l'Euro 2020 face à la Moldavie ou l'Albanie, les 14 et 17 novembre prochains.

Photos associées