Qualifs Euro 2020 - Soir de premières pour la dernière de l'année (résumé et notes d'Albanie-France)

Commentaire(s)
Qualifs Euro 2020 - Soir de premières pour la dernière de l'année (résumé et notes d'Albanie-France)
Antoine Griezmann et les Bleus bouclent 2019 sur une victoire.

L'équipe de France a bien terminé l'année 2019 en s'imposant assez tranquillement en Albanie. Un succès qui lui offre la première place de sa poule de qualification pour l’Euro, mais pas forcément un statut de tête de série.

Qualification Euro 2020 - Stade des groupes / Groupe H

Albanie
0 - 20 - 2 France
8' C. Tolisso
31' A. Griezmann

Cette fois, les Bleus n’ont pas connu de retard à l’allumage. Trois jours après avoir concédé une ouverture du score aussi surprenante que ridicule face à la Moldavie (victoire finale 2-1), ils sont immédiatement rentrés dans leur match, peut-être maintenus en éveil par l’ambiance électrique de la nouvelle Arena Kombëtare de Tirana. C’est d’ailleurs dès la 9ème minute, celle-là même où Vadim Rata avait surpris Lenglet et Mandanda jeudi dernier, que les champions du Monde ont fait la différence au score, sur une tête puissante de Corentin Tolisso, bien placé à la réception d’un coup-franc téléguidé d’Antoine Griezmann.

En ouvrant son compteur but sous le maillot frappé du coq (en 19 sélections), le milieu du Bayern Munich a lancé la soirée des premières. Quelques vingt minutes plus tard, c’est Léo Dubois, en pressant très haut la défense adverse et concluant son action par un centre fort devant le but, qui a délivré sa première passe décisive en équipe de France, pour Griezmann (31ème). Disponible (77 ballons touchés), juste (82% de passes réussies, dont 6 avant un tir) et efficace (1 tir, 1 but), le néo-barcelonais a fait oublier qu’il était en mal de confiance. En faisant le break, il a d’ailleurs mis fin à une disette de près de six mois (son dernier but en sélection remontait à un match amical contre la Bolivie le 2 juin).

Giroud muet, Ben Yedder discret

Revenu à deux longueurs de Michel Platini en marquant contre la Moldavie, Olivier Giroud aurait lui aussi aimé faire trembler les filets de Berisha et grimper encore un peu plus au palmarès des meilleurs buteurs des Bleus. Mais l’ancien Montpelliérain, finalement titulaire en l’absence de Mbappé, fiévreux, a buté par deux fois sur le portier albanais (52ème et 64ème), avant de trouver son montant droit sur une belle frappe enroulée du gauche, autorisée par une défense prise à revers par une passe laser de Griezmann (72ème).

On retiendra aussi de cette soirée à Tirana les innovations tactiques de Didier Deschamps, qui pour sa centième sur le banc de touche avait mis en place un système en 3-5-2 - la France n'avait plus joué ainsi depuis 2004 - avec une charnière Varane-Lenglet-Kimpembe, Mendy et Dubois en pistons, la paire Tolisso-Sissoko au milieu et Wissam Ben Yedder pour accompagner Griezmann et Giroud. Si l’actuel meilleur buteur de Ligue 1 (9 buts en 11 matchs avec Monaco) est resté muet, voire même discret (40 ballons touchés, 0 frappe), ce nouveau schéma a convaincu pour la solidité de sa défense et l’activité de ses joueurs de couloirs. "C’est un nouveau schéma tactique qui nous va plutôt bien", a analysé Griezmann après la rencontre. "Maintenant, il faudra voir quand on sera au complet." Une première qui, comme pour Tolisso et Dubois, en appelle probablement d'autres.

Photos associées