à la une
Jeudi 2 Juillet

Rachat OM - Son rôle, la provenance des fonds, le timing de l'offre : les explications de Mohamed Ayachi Ajroudi

Commentaire(s)
Rachat OM - Son rôle, la provenance des fonds, le timing de l'offre : les explications de Mohamed Ayachi Ajroudi
Le projet de rachat de l'OM se précise. RACHAT OM 2020

Mohamed Ayachi Ajroudi, qui mène le projet de rachat de l'OM avec Mourad Boudjellal, assure qu'il n'est pas qu'un simple intermédiaire et que les fonds qu'il a rassemblés sont issus de diverses provenances.

Mourad Boudjellal enchaîne les interventions médiatiques depuis la fin de semaine dernière, mais le projet de rachat de l'OM dont il se dit le porteur est encore assez flou. Son collaborateur dans cette affaire, Mohamed Ayachi Ajroudi, sorti du silence il y a quelques jours, apporte un peu de lumière ce mardi dans un entretien à l'AFP, où il explique notamment que ce plan de reprise n'est pas soutenu que par des fonds saoudiens, comme on a pu l'entendre récemment.

"Le club n'aura pas le drapeau saoudien. Ce n'est pas aussi simple, les médias disent : 'Les Saoudiens arrivent et vont se battre contre les Qatariens du PSG'. Dans le tour de table, les Saoudiens et les Emiratis ne dépasseront pas la majorité, il y aura des entreprises de tout le bassin méditerranéen sans exclusion", précise Ajroudi, qui refuse d'être défini comme un simple intermédiaire. "Je suis un industriel, je n'ai jamais été un intermédiaire, des grandes entreprises comme Suez le savent. Je mets du cash, de l'énergie, du temps, je ne suis l'intermédiaire de personne. Racheter l'OM, c'est notre idée avec mon équipe, je ne suis pas le porteur de valises des Saoudiens, des Koweïtiens ni de quiconque sur cette terre."

Ajroudi veut lire les comptes avant de faire une offre

Ajroudi confirme par ailleurs, malgré les démentis, que l'OM est bien à vendre. "Tout est à vendre et tout est à acheter. Si on a avancé, c'est que c'est possible. Mais on veut que ce soit fait avec beaucoup de précision. Nous nous préparons depuis un moment. On ne se jette pas dans la mêlée comme ça", assure-il, alors que Boudjellal a prévenu qu'une lettre d'intention serait envoyée cette semaine à l'actuel propriétaire, Frank McCourt. "Avant de faire une offre par une banque d'affaires, il faut qu'on connaisse le passif et l'actif, on ne va pas faire une offre à l'aveugle."

Un montant de 700 millions d'euros a déjà été évoqué ; 300 M€ pour racheter le club à McCourt, 200 M€ pour équilibrer les finances et 200 M€ pour financer le mercato. Mais Mohamed Ayachi Ajroudi refuse d'aller aussi loin dans le détail des chiffres. "Qu'est-ce que ça veut dire, parler chiffres ? L'ex-propriétaire (Robert Louis-Dreyfus) a dépensé, quoi, environ 350 M€ ? Et sa femme Margarita a encaissé 45 M€ à la sortie... Moi je ne veux pas flamber, mais soyez sûrs que nous allons investir, mettre de l'argent dans le club pour le développer."