Racisme - Bulgarie-Angleterre : les déclarations polémiques de Krasimir Balakov

Commentaire(s)
Racisme - Bulgarie-Angleterre : les déclarations polémiques de Krasimir Balakov
Krasimir Balakov nie tout comportement raciste en tribune.

La rencontre entre la Bulgarie et l'Angleterre, remportée facilement par nos voisins d'outre-Manche, a été marquée par une interruption due au comportement raciste de plusieurs personnes en tribunes.

Krasimir Balakov fait encore des siennes. Après avoir assuré que l'Angleterre a "de plus gros problèmes de racisme" que la Bulgarie, quelques heures avant d'affronter les Three Lions dans le cadre des éliminatoires de l'Euro 2020, le sélectionneur bulgare a nié les provocations racistes aperçues de manière assez évidentes dans les tribunes du stade de Sofia et qui ont pourtant provoqué l'arrêt de la rencontre. "Personnellement, je n'ai pas entendu les chants...", a-t-il assuré, dans des propos retranscrits par la BBC.

Balakov est même allé jusqu'à rejeter la responsabilité de l'arrêt du match sur les supporters adverses. "J'ai vu l'arbitre arrêter le match, mais je dois dire que ce comportement n'est pas à mettre qu'au passif des supporters bulgares, mais aussi à celui des fans anglais, qui ont sifflé notre hymne", a-t-il expliqué. "Durant la deuxième mi-temps, ils ont prononcé des mots à nos supporters que je trouve inacceptables."

Balakov fait la sourde oreille

"Cela ne nous était jamais arrivé auparavant", a ensuite précisé Balakov, alors qu'un huis clos partiel avait été prononcé par l'UEFA, déjà pour le comportement à caractère raciste de certains supporters lors des matchs face au Kosovo et à la République Tchèque. "Ce problème n'est évoqué que depuis que l'Angleterre doit venir ici et tout ce que j'entends depuis trois semaines, ce ne sont que des personnes qui parlent de tout sauf de football. Je ne pense pas que ce soit la meilleure manière de préparer et de jouer un match de football."

Si Balakov a tenté de faire la sourde oreille, des images filmées des tribunes ont clairement montré les gestes obscènes de plusieurs supporters et l'UEFA ne manquera probablement pas de prendre des mesures a posteriori. En attendant, les hommes de Gareth Southgate ont sanctionné les bulgares avec un cinglant 0-6.