à la une
Samedi 15 Aout

Reims - David Guion : "Une histoire fabuleuse à écrire !"

Commentaire(s)
Reims - David Guion : 'Une histoire fabuleuse à écrire !'
David Guion s'est réjouit de la qualification reimoise en C3

Sixième de Ligue 1, le Stade de Reims a arraché le dernier billet pour la Ligue Europa (2e tour préliminaire) grâce à la victoire en Coupe de la Ligue du PSG contre Lyon (1-0). Son entraîneur David Guion se réjouit de ce premier retour en Europe depuis 57 ans.

Voilà donc un deuxième heureux grâce au Paris Saint-Germain, vainqueur hier de sa neuvième finale de Coupe de la Ligue contre Lyon (0-0/6-5 TAB). Après Nice, directement qualifié pour la Ligue Europa après la défaite de Saint-Etienne en Coupe de France (1-0), voici Reims propulsé en tour préliminaire de la petite soeur de la Ligue des Champions. Une première participation à une coupe d'Europe depuis 1963, soit 57 ans, de quoi ravir l'entraîneur David Guion qui s'est confié à L'Equipe.

"C'est d'abord la fierté de remettre le Stade de Reims sur la scène européenne après tant d'années, qui plus est l'année des 90 ans du club", explique l'intéressé. "Comme quoi, les grands clubs ne meurent jamais. J'ai envie de remercier les joueurs, le staff, pour notre saison. Comme je l'avais dit quand j'ai repris l'équipe, l'Europe fait partie de l'ADN du Stade de Reims. Je suis aussi content pour mes dirigeants. Ça fait vingt ans qu'ils travaillent et qu'ils s'engagent énormément dans ce club. Cette qualification vient récompenser leur investissement."

Trois tours préliminaires avant le rêve européen

Pas encore qualifié pour la compétition, le club champenois devra passer par trois tours de qualification. Une prouesse qu'avait failli réussir Strasbourg l'année dernière avant d'échouer en barrage contre Francfort. "Cette année, ces tours préliminaires se déroulent sur un seul match et non pas en format aller-retour, c'est un peu moins lourd physiquement", lance Guion. "Ils vont arriver en septembre (le 17 et le 24 puis le 1er octobre). Notre premier match de qualification arrivera après la trêve internationale. À nous d'être prêts à ce moment-là."

L'entraîneur reimois ne souhaite pas pour autant partir pessimiste et estime comme primordial d'effacer ces tours préliminaires. "Quand on est le Stade de Reims, avec son histoire, on ne peut pas se présenter sur la scène européenne sans responsabilité. On se doit de croquer dans ces matches et dans cette aventure. On va y aller avec beaucoup d'humilité et mais aussi avec la volonté de se donner toutes les chances de passer. On manque encore d'informations sur les modalités d'organisation de ces matches, s'ils se joueront sur terrain neutre, à huis clos... On espère vraiment pouvoir jouer à Delaune devant notre public pour célébrer ces retrouvailles européennes. C'est aussi un cadeau qu'on a envie d'offrir à nos supporters. Il y a un beau lien à faire entre les nostalgiques du Stade de Reims et les plus jeunes, et une histoire fabuleuse à écrire."