Rennes - Hatem Ben Arfa, la machine enfin lancée ?


Hatem Ben Arfa vient de marquer deux fois cette semaine
Rennes - Hatem Ben Arfa, la machine enfin lancée ?

Rennes enchaîne ! Face à Lyon et Dijon, le SRFC remporte deux rencontres (2-0) cette semaine. Un homme a sonné la révolte et commence à répondre à la foule d'attentes placée en lui : Hatem Ben Arfa.

Il est de retour ! Plus à l'aise depuis le départ de Sabri Lamouchi, plus libéré sur le terrain, Hatem Ben Arfa retrouve ses sensations. Et son sens du but. Attendu comme le meneur d'une équipe rennaise ambitieuse, au recrutement enthousiasmant, l'ancien Parisien a mis du temps à se mettre en avant. La faute à une longue période sans jouer. La faute, également, à une tendance à vouloir "trop en faire", agaçante au vu des choix de Sabri Lamouchi. Replaçant contre Jablonnec, remplacé (à son grand regret) à Montpellier alors qu'il avait ouvert le score, le milieu offensif retrouve des couleurs...

Et si une ingérence de sa part est évoquée pour faire évincer l'ancien coach du Stade Rennais, le dribbleur, lui, reste discret. Absent de la zone mixte après la victoire contre Dijon (2-0) qu'il a marquée de son empreinte, HBA laisse son entourage chanter ses louanges. A commencer par son entraîneur. "Son talent, sa capacité à déséquilibrer ses adversaires ont fait la différence, se félicite Julien Stéphan en conférence de presse. C'est un joueur qui est redevenu capable de finir ses actions. Mais cela ne l'empêche pas de travailler pour le collectif."

"Il faut lui laisser de la liberté"

A l'initiative du premier but contre le DFCO, l'ancien Parisien a conclu le second. "Il a fait des efforts et il est en train d'en être récompensé." Le deuxième homme récompensé semble être son entraîneur. Moins exigeant avec le repli défensif ou le placement de son joyau, le coach breton obtient des résultats. "Hatem, il faut lui laisser de la liberté et ne surtout pas l'enfermer dans des consignes. Quand il a cette liberté de mouvement, il prend du plaisir et peut s'exprimer librement. Et ce plaisir fait qu'il redevient décisif." Le départ de Sabri Lamouchi n'est pourtant pas le seul facteur déterminant. Loin s'en faut.

Mis au placard à Paris, HBA retrouve du rythme, des sensations, du toucher de ballon... "Hatem reprend confiance en lui, applaudit Jérémy Gélin en zone mixe. Ça se voit. Mais cela se matérialise en termes d'équipe." Une équipe qui s'adapte à lui, comprend comment il fonctionne... "On arrive désormais à bien le situer sur le terrain et on peut le servir dans les meilleures conditions afin qu'il puisse faire des différences comme lui seul en est capable." Deux buts en une semaine, Ben Arfa vient d'aider le SRFC à enchaîner deux victoires pour la première fois de la saison. L'occasion de replacer Rennes dans la première partie de tableau (9e) et de lancer le club vers le match décisif pour une qualification européenne, contre Astana.

RENNES BEN ARFA 17E JOURNéE L1

Rennes

Dijon FCO

Hatem Ben Arfa