Rennes - Julien Stéphan justifie la mise au ban de Clément Grenier

Commentaire(s)
Rennes - Julien Stéphan justifie la mise au ban de Clément Grenier
Clément Grenier est dans le dur cette saison.

Leader technique et cadre du vestiaire la saison dernière, Clément Grenier n'est plus considéré comme un titulaire par Julien Stéphan, qui l'écarte même parfois de son groupe sur des critères sportifs. L'entraîneur Rennais s'en est expliqué en toute transparence.

Le Stade Rennais a retrouvé des couleurs depuis fin octobre, avec un enchaînement de quatre victoires sur ses cinq derniers matchs de Ligue 1. Au coeur de cette série, les Rouge-et-Noir n'ont perdu qu'une rencontre, à Dijon (2-1), la seule à laquelle Clément Grenier a pris part. Les superstitieux ne manqueront pas d'avancer la théorie du chat noir, mais Julien Stéphan est évidemment plus pragmatique au moment d'évoquer la situation de son milieu de terrain, dans le creux de la vague sur cette première partie de saison.

"Ce n'est pas évident, pas simple", a reconnu l'entraîneur rennais, dans des propos rapportés par L'Equipe, avant d'expliquer que l'absence de Grenier dans le groupe parti décrocher la victoire à Metz mercredi (0-1) résultait d'un choix purement "sportif". L'ancien Lyonnais (28 ans), qui a également manqué plusieurs matchs en raison de vertiges, est tout simplement en-deçà de son véritable niveau et victime d'une concurrence qui a momentanément pris le pas sur lui.

Grenier victime de l'éclosion de Camavinga

"On a beaucoup échangé avec Clément sur ce qu'on pouvait attendre de lui sur le terrain et, ensuite, il y a aussi l'émergence d'autres joueurs, comme Eduardo (Camavinga), qui a pris beaucoup de place dans l'équipe, qui s'est imposé naturellement", a poursuivi Stéphan. "Son association avec Benjamin (Bourigeaud) fonctionne bien (...) donc ce n'est pas simple, j'imagine, pour lui, par rapport à ce qu'il a fait la saison dernière, par rapport à sa carrière mais voilà, c'est aussi le lot d'associations de joueurs qui fonctionnent et qui profitent des opportunités qui leur sont offertes." Grenier en aura-t-il une ce samedi, à l'occasion de la réception d'Angers (17e journée de Ligue 1) ?