Rennes - Le gros coup de gueule de Létang après Dijon

Commentaire(s)
Rennes - Le gros coup de gueule de Létang après Dijon
Olivier Létang, le président du SRFC, ici aux côtés d'Hatem Ben Arfa. 33E JOURNéE L1

À huit jours de la finale de la Coupe de France face au Paris Saint-Germain, Rennes a confirmé ses très grandes difficultés du moment en chutant sur la pelouse de Dijon (3-2, analyse), hier soir en ouverture de la 33ème journée de Ligue 1. Une énième contre-performance qui n'a pas été au goût d'Olivier Létang, le président du club breton. Dans des propos rapportés par L'Equipe, le dirigeant des Rouge-et-Noir, qui s'est dit "particulièrement mécontent, voire furieux", a laissé sortir son immense colère et sa déception en zone mixte, visant ouvertement ses joueurs : "S'ils ont abandonné le championnat, c'est inadmissible. Inadmissible !"

"La colère, elle ne peut être qu'après nous-même", a-t-il d'abord indiqué au sortir de ce nouveau revers, et de poursuivre : Je parle d'une première mi-temps qui a été scandaleuse, et je pèse mes mots. C'était indigne d'une équipe professionnelle, et je ne parle même pas d'une équipe de L2 ! C'est limite péjoratif pour une équipe de L2. (...) Aujourd'hui, je suis très, très inquiet pour le club, pour ses supporters. On est sur une phase très dangereuse, six matches sans victoire en L1, on a pris 25 buts sur les quinze derniers matches." Dépité, le président du SRFC a ensuite abordé la finale face au PSG, pour laquelle il ne se fait pas de faux espoirs : "Si je suis le PSG, je suis très tranquille. Le PSG ne risque absolument rien dans cette finale, et après, il restera cinq matches de championnat. On est sur une pente très dangereuse, et c'est pour cela que je tire la sonnette d'alarme."