Rennes - Olivier Létang avait demandé à ne pas être arbitré par Frank Schneider...

Commentaire(s)
Rennes - Olivier Létang avait demandé à ne pas être arbitré par Frank Schneider...
Frank Schneider avait des antécédents avec le Stade Rennais. 8E JOURNéE L1

Très animée, la rencontre opposant Marseille à Rennes hier au Vélodrome (1-1) a également été marquée par une nouvelle polémique vis-à-vis de l'arbitrage. Le club breton est coutumier du fait, deux semaines après s'être fait refuser un but au terme d'une situation litigieuse à Brest. "Il ne faut pas se retrancher derrière des décisions arbitrales, mais quand elles s'accumulent, on commence à se poser des questions", a réagi le président Olivier Létang, qui ne comprend pas pas pourquoi une main de Kevin Strootman dans sa surface n'a pas offert un pénalty à son équipe. "Tout le monde l'a vu, il y a une main sur un corner, ça fait suite à ce qu'il s'est passé à Brest il y a quinze jours... On souhaiterait que Mr Garibian (directeur technique de l'arbitrage, ndlr) vienne nous voir et nous explique. Nous, on ne comprend absolument plus rien !"

Le patron du Stade Rennais s'est arrêté plus spécifiquement sur le cas de l'arbitre de la rencontre, Frank Schneider. "Pour être transparent avec vous, j'avais écrit à M. Garibian avant le match", a poursuivi Létang. "Ceux qui sont Rennais connaissent l'historique de M. Schneider avec le Stade Rennais. J'ai trouvé assez surprenant que pour un match comme celui-là, au stade Vélodrome, M. Schneider soit l'arbitre de la rencontre. J'avais écrit à M. Garibian en l'alertant avant la rencontre." L'Equipe rappelle que deux rencontres datant du début de saison 2017-2018 avaient fait l'objet de cas litigieux. La seconde avait même poussé le président de l'époque, René Ruello, à qualifier Mr.Schneider de "prétentieux entêté" et "d'imbécile", ce qui lui avait valu un procès pour diffamation et injure publique et une amende.