TFC - Moubandje : "Si j'ai une opportunité ailleurs..." (exclu Madein)


François Moubandje a commencé sa préparation estivale à Toulouse.
TFC - Moubandje : 'Si j'ai une opportunité ailleurs...' (exclu Madein)

Voilà une dizaine de jours que François Moubandje a repris l'entraînement à Toulouse. Retenu avec la sélection suisse début juin (contre la Biélorussie et les Îles Féroé), le défenseur de 27 ans a bénéficié de quelques jours de repos supplémentaires et travaille d’arrache-pied pour recouvrer une condition physique optimale.

Il a tout de même eu le temps de nous accorder quelques minutes d’interview, jeudi, juste avant son premier match amical de la préparation face au Nîmes Olympique (1-1). L’occasion pour lui de revenir sur sa saison dernière, mais aussi de se projeter sur la suite de sa carrière. Arrivé à Toulouse en 2013 en provenance du Servette de Genève, il aspire désormais à découvrir d’autres horizons...


Comment se passe la préparation d’avant-saison pour vous ?
« C’est assez dur, j’essaie de rattraper les autres, qui ont commencé avant. C’est une phase de préparation, on sait que le travail paiera par la suite. Je finis ma deuxième semaine d’entraînement, les jambes sont lourdes, bien sûr, mais c’est normal. »

Vous avez disputé trente-six matchs la saison passée. Était-ce la plus aboutie de votre carrière ?
« C’est une saison pleine, en tout cas. J’ai fait trente-six matchs, sans trop avoir de pépin, donc c’est une année qui m’a réussi. C’était une saison bénéfique pour moi en termes de temps de jeu. »

Pensez-vous que c’était la dernière à Toulouse ?
« Ça va faire quatre ans que je suis ici. J’apprends, j’évolue, mais si j’ai l'opportunité de trouver un bon challenge sportif ailleurs, j’irai plutôt dans ce sens… »

Pour continuer à progresser, un départ est inévitable ?
« Non, je peux encore progresser à Toulouse. Mais ailleurs, je peux aussi trouver quelque chose que je n’ai pas là. »

C’est une discussion que vous avez eue avec vos dirigeants ?
« Oui, je leur ai dit que je me sentais très bien ici, mais que s’il y avait une possibilité pour moi, voilà… Je ne veux pas partir pour partir. Ici, on me fait confiance et le coach aussi. Il faut que je trouve un club qui me fasse franchir un palier. »

Qu’est-ce qu’ils vous ont répondu ?
« Ils veulent me garder, parce qu’ils comptent sur moi, mais ils ne sont pas fermés aux négociations. »

Etant donné que vous avez prolongé l’été dernier, vous comprendriez qu’ils se montrent difficiles en négociations ?
« Non, je ne le comprendrais pas. On a déjà eu une discussion avec eux et je ne vois pas pourquoi ils compliqueraient les choses. Après, il y a toujours une négociation à faire et tout le monde doit faire les efforts pour trouver une solution. À tout problème, il y a une solution. »

Vous n’avez jamais joué de coupe d’Europe. C’est quelque chose qui vous attire ?
« Ça dépend. Je ne suis pas focalisé que là-dessus, mais c’est clair que ce serait bénéfique pour moi d'aller dans un club qui aurait l’ambition de jouer l’Europe. »

Pensez-vous pouvoir encore progresser, tout en restant en France ?
« Oui, car de toute manière, j’apprendrais. Quitter un club comme Toulouse pour aller au-dessus, automatiquement, les exigences seront plus élevées. Donc que ce soit à l’étranger ou dans un top club en France, ce serait un palier à franchir. J’aimerais bien découvrir l’étranger, mais ce n’est pas une priorité. »

Justement, à l’étranger, y a-t-il un championnat qui vous attire ?
« J’aime bien l’Angleterre. On me dit souvent que c’est ce qui correspond le plus à mes qualités, mais je ne fais pas de fixation. J’aime aussi beaucoup le championnat de France… »

Toulouse

François Moubandje

TFC Moubandje Exclu Madein Mercato