à la une
Samedi 6 Juin

TFC - Sadran pas opposé à une vente du club

Commentaire(s)
TFC - Sadran pas opposé à une vente du club
Olivier Sadran, le président du TFC.

En conférence de presse, Olivier Sadran, qui a pris en main le Toulouse Football Club en 2001, a répété qu'il ne serait pas contre l’idée de céder les Violets, ou même d'accueillir un nouvel investisseur. Mais encore faut-il trouver un repreneur apportant des garanties solides, comme il l'a expliqué en ce lundi devant les journalistes.

"Je serais ravi de trouver quelqu'un capable de reprendre le club ou en tout cas d'en partager la stratégie, le risque économique et les plaisirs de victoire avec moi. Je n'ai pas de problème avec ça. Je suis tout à fait ouvert si un actionnaire ayant la capacité de le faire se présente. Je suis ouvert pour céder 100 % des parts comme à quelqu'un qui vienne aider et qui ait un rôle opérationnel que je ne remplis pas. J'ai souvent eu des appels, souvent vu des gens, mais jamais rien de sérieux", a indiqué le président du Téfécé, et de poursuivre : "Je peux comprendre les « Sadran démission ! » Mais le TFC n'est pas un club de socios : vous ne démissionnez pas de votre propre responsabilité. J'ai racheté ce club à 30 ans, j'ai pris et je prendrai du plaisir. À 50, ans on n'a pas la même vision qu'à 30, je serais ravi de partager un certain nombre de choses. Maintenant, je suis attristé par l'état du club, profondément touché par la tournure des événements. Mon rôle est de les assumer, y compris si je dois trouver une aide avec un actionnaire tiers".