à la une
Jeudi 6 Aout

Liverpool/Tottenham - Mourinho et Klopp enragent après la décision du TAS pour Man City

Commentaire(s)
VIDEOS FOOT

José Mourinho et Jürgen Klopp ont fait passé leur message, ce mardi, en conférence de presse, concernant la décision du TAS en faveur de Manchester City.

Passé par Manchester United entre 2016 et 2018, José Mourinho a gardé dans le coin de sa tête sa petite rivalité avec Manchester City. L'entraîneur portugais, aujourd'hui à Tottenham, a d'ailleurs profité de sa conférence de presse du jour pour adresser un tacle au Tribunal Arbitral du Sport concernant l'absence de sanction pour Man City. Le Special One estime que le TAS a blanchi les Mancuniens malgré leur culpabilité représentée par l'amende de 10 millions d'euros. "C'est une décision honteuse. Si City n'en est pas coupable, vous n'êtes pas puni de 10 millions d'euros. Si vous n'êtes pas coupable, vous ne devriez pas avoir d'amende. S'ils sont coupables, la décision est également une honte et vous devriez être banni de la compétition" a-t-il déclaré.

Klopp : "Je ne pense pas que c'était une belle journée pour le football"

Le Portugais n'est pas le seul à être déçu de cette décision. En effet, Jürgen Klopp, sacré champion d'Angleterre avec Liverpool cette saison, a lui aussi déploré la décision du TAS. "D’un point de vue personnel, je suis content que City puisse jouer la LDC la saison prochaine. Avec 10-12 matches en moins pour eux dans le calendrier, je ne vois pas quelle équipe aurait pu avoir une chance de leur contester le titre en Premier League. Mais pour être tout à fait honnête, je ne pense pas que c’était une belle journée pour le football, hier."

Si l'Allemand pense d'abord à sa rivalité personnelle avec Manchester City pour le titre de champion d'Angleterre, le technicien analyse, ensuite, la décision vis-à-vis de l'économie du football. "Le fair-play financier est une bonne idée au départ. Il est là pour protéger les équipes et la compétition, de sorte que personne ne puisse dépenser plus que ce qu’il gagne, s’assurer de la provenance des fonds qu’ils souhaitent dépenser. Ce n'est pas à moi de juger (du fond de l'affaire) et je ne le fais pas, mais je pense que nous devrions nous en tenir au cadre du fair-play financier. J'espère qu'il reste d'actualité parce qu'il fixe la frontière jusqu'où vous pouvez aller, et pas au-delà, et c'est bon pour le football". Le foot anglais est divisé !