Troyes - Une nouvelle ère s'annonce


Jean-Louis Garcia ne sera plus l'entraîneur la saison prochaine.
Troyes - Une nouvelle ère s'annonce

Alors que les négociations autour de la vente de plusieurs clubs français piétinent cette saison, celle de Troyes pourrait se débloquer d'ici quelques jours. Selon les informations de L'Équipe, le processus entamé il y a 10 mois devrait enfin aboutir. Un rendez-vous est prévu cette semaine pour acter la vente des parts de Daniel Masoni, qui représentent 82,5 % de l'actionnariat, à la holding III Sport Invest, formée par 4 hommes d'affaires et pilotée par Mickaël Laurent-Gonnet, un proche de Michel Platini. Alors que les deux parties avaient conclu un accord au mois de novembre, les futurs actionnaires préparant un mercato abouti, Daniel Masoni aurait fait durer l'affaire pendant que la situation sportive se dégradait, ignorant les appels des repreneurs à se séparer de Jean-Louis Garcia.

L'ESTAC est aujourd'hui officiellement en Ligue 2. La première conséquence affecte la valeur de la transaction. D'abord fixée à 12 millions d'euros, III Sport Invest a revu à la baisse la proposition de rachat à 9 millions. Les actionnaires ont également prévu un apport immédiat de 12 millions d'euros supplémentaires, ainsi qu'un budget de 14 millions d'euros pour la saison de L2. La nouvelle direction prévoit aussi la vente de 4 joueurs majeurs : Grandsir, Niane, Charles Traoré et Hérelle, et pour les remplacer : la recherche d'espoirs européens, disponibles en prêt, ainsi que des jeunes formés au club, récemment vainqueurs de la Coupe Gambardella. Sur le banc, le nom de José Morais, actuellement entraîneur de Barnsley (D2 anglaise) et ancien adjoint de Mourinho tient la corde. Tout cela dépend donc du rendez-vous fixé entre Daniel Masoni et les repreneurs, prévu la semaine prochaine. Les relations sont plus que jamais tendues, les négociations s'effectuant par avocats interposés et la menace de saisie du Tribunal de commerce plane au dessus de Masoni.

Troyes

José Manuel Ferreira de Morais

Troyes ESTAC Rachat