Uruguay - Le soir où Steve Savidan a ébloui Diego Lugano...


Lugano avait eu du mal à contenir la fougue de Savidan.
Uruguay - Le soir où Steve Savidan a ébloui Diego Lugano...

Dans une longue interview à So Foot, Diego Lugano revient sur le match France-Uruguay qu'il avait joué au stade de France, il y a tout juste dix ans (19 novembre 2008, 0-0). L'ancien défenseur de la Celeste évoque notamment l'entrée en jeu, ce soir-là, de Steve Savidan. Lancé à la mi-temps par Raymond Domenech, à la place de Nicolas Anelka, l'attaquant qui évoluait alors au Stade Malherbe de Caen et qui fêtait sa toute première sélection en Bleu (la seule de sa carrière) avait ébloui Lugano. "Anelka, j’avais pu cerner ses qualités majeures : sa vélocité, sa vitesse d’exécution, sa rapidité balle au pied et sa capacité à s’extirper du marquage. Mais quand Savidan est entré, j’ai très vite senti quelque chose de différent", raconte-t-il.

"Déjà, il se déplaçait tout le temps, et pour un défenseur, c’est toujours une sacrée galère. Ensuite, il avait très faim. Tu peux sentir quand il y a de l’enjeu pour un joueur et chez lui, cela se voyait tout de suite. Tu ne te rends compte de ce type de comportement que lorsque tu es sur le terrain. Anelka était plus habitué à l’équipe de France et tu pouvais sentir qu’il avait pris ce match comme un autre. Pour Savidan, c’était 45 minutes à fond et rien d’autre", poursuit Lugano. "Après avoir lutté avec vaillance sur le terrain, j’avais envie d’échanger mon maillot avec mon principal adversaire. Nous nous sommes serré la main, puis nous avons échangé nos maillots (...) Depuis ce temps, le maillot de Savidan est au-dessus de mon barbecue."

France

Uruguay

Steve Savidan

Diego Alfredo Lugano Morena

France Uruguay Lugano Savidan